ZINZIN, POÉSIE ET MAGIE POUR TOUS

Chronique : Cécile Botton / photos : Muriel Thies

À l’occasion de la Saint-Nicolas, le Reflektor accueillait ZinZin, le dernier spectacle d’André Borbé. Un conte musical intimiste offrant une heure de pur bonheur tant aux petits qu’aux grands ! Quatremille vous livre impressions et confidences d’un après-midi riche en découvertes.

Devant la scène placée pour l’occasion à l’entrée de la salle, une série de coussins accueillent les jeunes spectateurs. Bancs et chaises complètent la salle. Un espace cocoon bien loin des habitudes du Reflektor !

C’est en sifflotant qu’André Borbé entre en scène suivi par son frère Hervé et Patrick Schouters. Durant près d’une heure, au rythme des percussions, de la basse, de la guitare, du clavier et de divers bruitages, le trio nous emmène à la rencontre de Léopold et de son ami Zinzin. « Au départ, j’imaginais juste un livre racontant l’histoire d’un animal imaginaire qu’un enfant pourrait s’inventer pour se protéger de ses peurs », explique André.  Et pourtant, Le Secret de Brumes, un roman/spectacle pour adolescents restait bien ancré au fond de sa tête. Créant ainsi l’envie de monter un spectacle basé sur une histoire qui cette fois serait adaptée aux plus petits.

Paroles d’enfants : « J’ai aimé les histoires et la musique… », « J’ai bien aimé quand il dessinait… »

Tout a débuté au théâtre d’Ivry-sur-Seine où le musicien a joué plus de 23 fois Les Tympans pimpants. « J’adore ce lieu spécialement dédié à la chanson en général », poursuit le conteur, « je m’y sens bien, l’équipe est à l’écoute et a de l’intérêt pour la chanson jeune public. » Sa proposition de projet est acceptée par la direction. Il soumet son texte et reçoit pas mal de retours. « Ils nous ont beaucoup aidés sur toute la conception du spectacle, c’était une expérience magnifique », conclut l’artiste.

Paroles d’enfants :« C’était très bien, j’ai tout aimé, tout était vraiment très bien… »

Dans cette histoire, parents et enfants y trouvent leur compte. Il y a vraiment cette envie de s’adresser à tous à divers degrés avec un clin d’œil aux adultes qui y trouveront des touches d’humour et du plaisir à décoder. « Forcément, certains enfants ne comprennent pas », poursuit André, « mais ce n’est pas grave ». C’est en fait exactement ce qui se passe pour Léopold, le héros du livre, il sent que la situation est très grave mais il ne la comprend pas ou il la comprend à sa hauteur. Le cancer de la maman ou le « concert » pour Léopold, c’est un sujet qui touche tout le monde. « Quand j’étais enfant, je ne comprenais pas certaines choses que les adultes disaient », confie l’artiste, «des choses parfois incroyables, des phrases toutes simples avec des mots du quotidien mais que mon oreille déformait.» 

Paroles d’enfants : « Je trouvais que c’était bien… », « Il chantait bien… »

C’est ainsi que l’auteur a développé un univers un peu onirique où le dessin apporte des éléments qui ne sont pas racontés dans le texte. « À chaque représentation, c’est toujours un très très gros challenge d’arriver à ce que le dessin soit exécuté dans le même temps que la parole… tout ça, c’est une sacré aventure ! »

Mélanger dessins, textes, chansons, musique, jeux de lumière et bruitages, un sacré défi, une manière de toucher du bout des doigts son rêve d’enfant ! «Lorsque nous étions petits, Hervé et moi avons toujours dessiné, nous inventions des musiques avec des élastiques et toutes sortes de bruitages, … », confie André, « nous accomplissons maintenant ce que nous avions en tête à ce moment-là. » Dans Zinzin, les musiciens réalisent tout en direct. Une manière de montrer aux enfants, de les aider à comprendre que derrière chaque bruitage, il y a une action. « C’était très intéressant, mais il y a moyen d’aller encore plus loin », enchaine le chanteur, « j’espère qu’un jour, je créerai un univers complet qui ne soit pas que musical mais qui fasse appel à tous les sens ou du moins à une grande majorité. »

Paroles de parents : « Il y avait une chouette ambiance avec les enfants qui étaient quand même très calmes ce qui n’est pas évident dans un concert pour les petits… »,  « Captivant… »

D’ailleurs, il aimerait laisser plus de place à l’écriture. « Je crains, même si ce n’est vraiment pas du tout le cas aujourd’hui, de devenir un vieux chanteur pour jeunes », explique-t-il, « et je ne trouve pas ça terrible. » Les projets d’écriture ne manquent pas : un roman ado en quête d’éditeur, un autre en chantier, des pistes pour des livres jeunesses et un nouveau livret pour l’opéra qui sera monté en janvier 2020. Bref, pas de quoi s’ennuyer ! « Ce qui m’a toujours le plus intéressé, c’est l’écriture », lâche André, «  d’ailleurs, j’ai fait des concerts pour faire entendre ce que j’écrivais. »

Paroles de parents : « C’est d’une grande poésie… », « Très touchant l’histoire avec la maladie de la maman… », « Original, bien vivant, les dessins ça aide bien les enfants, c’est chouette de mélanger différents arts… »

Cette année, l’artiste a été sollicité par les gros festivals. «  Je n’ai plus que des spectacles intimistes… or, j’adore les grosses scènes, c’est un plaisir », enchaine l’artiste, «  je leur ai donc demandé de patienter un an en leur promettant de proposer un nouveau set adapté. » Tous les organisateurs lui ont fait confiance le temps de travailler sur de nouvelles chansons car André ne veut pas revenir avec juste un best-off ! Vous pourrez ainsi découvrir l’été prochain sur les scènes des festivals Le grand possible et son lot de chansons neuves, très rock’n’roll. Sans oublier quelques tubes…

Paroles de parents : « C’est un très beau spectacle avec plusieurs degrés de lecture, c’est ça qui est bien et puis pour les enfants, c’est de qualité et c’est une manière de les habituer à des choses moins accessibles… »

Car André Borbé, c’est douze CD, deux romans pour  adolescents, deux albums jeunesses, divers opéras pour enfants ainsi que plus de deux mille concerts partout dans la Francophonie. En 25 ans de carrière, il est devenu un incontournable dans le monde du spectacle jeune public !

Pour ma part, j’ai passé un excellent moment, un peu magique alliant sourire, bonne humeur, humour et réflexion !

Et plus encore :

André Borbé est à suivre sur site web  et sa page facebook

Commentaires

commentaires