URBAN ARDENT 5 YEARS INTERVIEW

Questions et rédaction : Nader Mansour / Photographies © Urban Ardent

Les soirées Urban Ardent fête déjà leur 5 ans ! Pour l’occasion, Quatremille a été interroger les organisateurs pour en savoir davantage sur leur projet.

Quatremille : Pourriez-vous nous résumer en quelques mots les soirées Urban Ardent ?

Jerry et Soke : Concert + Soirée hip-hop 100 % belge !

Quatremille : Quel est le concept ?

Jerry et Soke : Nous proposons tout au long de la soirée, de 22h à 5 h du matin, des concerts avec des artistes hip-hop 100 % belges,  mais aussi un open mike et des DJ sets hip-hop, future beat, r’n’b, funk, grime… Nous ne sélectionnons que des artistes de qualité, connus ou en devenir, en privilégiant la profondeur du propos et l’impact artistique. En plus, comme nous souhaitons rester accessibles et démocratiques, l’entrée n’est qu’à 5 €, et ce depuis la première édition.

Quatremille : Comment le projet est-il né ?

Jerry et Soke : Le projet est lancé en 2013, à un moment où il n’y avait plus d’événement hip-hop récurrent à Liège. Nous avons donc répondu à une demande du public et des artistes qui cherchaient des scènes. Nous avons uni les forces d’Indocile et La Cabane en créant un événement ouvert à tous pour  promouvoir des artistes du coin, confirmés ou non.

Quatremille : Qui se cache derrière Urban Ardent ?

Jerry et Soke : Des Liégeois.  Il y a le collectif  La Cabane, composé d’artistes actifs dans le dessin, la peinture, la photo, la vidéo, la musique et les beats, le groupe de rap Indocile et ses 3 Mcs bercés entre autres par le hip-hop et la soul, ainsi que l’asbl Nectar, une jeune équipe multiculturelle et pluridisciplinaire qui propose des événements, des productions, des ateliers d’écriture…

Quatremille : Au moment de fêter vos 5 ans, pourriez-vous tirer un premier bilan ?

Jerry et Soke : Objectivement, nous avons concrétisé la plupart de nos objectifs de départ. Le public ne fait qu’augmenter d’édition en édition, la fourchette des âges s’est largement étendue et le public féminin y est bien représenté. La majorité des participants est désormais attirée par le seul nom « Urban Ardent », qui est devenu synonyme de qualité dans la programmation et de plaisir de la découverte. Nous sommes d’ailleurs fiers d’avoir dégoté quelques pépites qui sont devenues des noms importants de la scène belge : Le Dé, Soul’ art, Les Anonymes, Hesytap Squad, Romeo Elvis, L’Or du Commun, Youssef Swatt’s, Isha, Le 77, Darrel Cole, JeanJass, etc.

Quatremille : Et pour la suite, quels sont vos projets ?

Jerry et Soke : Nous allons continuer à bosser dur pour valoriser toutes ces années de travail et persévérer en continuant à faire découvrir des artistes de qualité. Nous avons reçu une proposition du festival les Ardentes pour mettre en place une scène Urban Ardent dans le Wallifornia Park le jeudi 5 juillet 2018. Ca va nous permettre d’accroitre notre visibilité et de faire connaitre certains artistes à un plus large public.

En tout cas, nous tenons à remercier Vincent Cotteleer-Servais, gérant du Hangar, où tout a commencé.  Il nous a fait confiance depuis le début de cette aventure et nous lui devons beaucoup ! Et merci au  KulturA. qui nous a permis de toucher plus de monde. Nous vous y donnons rendez-vous le 9 mai !

Quatremille : Vivement le jour J, et un grand merci à vous !

 

 

 

Commentaires

commentaires