LE UP ! POURQUOI IL NE FAUT PAS MANQUER LES FUTURES ÉDITIONS DE CE FESTIVAL

Photographies © Florian Allegro Photography

Le Up ! Festival 2018, c’était déjà il y a quelques semaines. Et pourtant, l’envie d’y être à nouveau, l’an prochain, est déjà présente. Alors, au lieu de vous faire un simple compte-rendu de cette somme de concerts, je vais plutôt vous expliquer pourquoi il ne faut pas manquer les futures éditions de ce festival.

Mais d’abord, un mot sur cette 14e édition… Le samedi 17 mars, c’était jour de fête au Manège Fonck. Des artistes venus d’ici et d’ailleurs ont répondu à l’invitation de l’ASBL DemoCulture. De 18 heures 30 à 5 heures, 10 groupes et DJ’s se sont produits sur les deux scènes ouvertes ce soir-là.

Vous avez raté la dernière édition du Up ! Festival ? Voici quelques raisons pour lesquelles vous ne commettrez plus cette erreur.

Le Up ! Festival, c’est :

  1. Des artistes locaux et liégeois à l’avant-scène

Parmi les noms bien connus à Liège, nous avons pu, entre autres, apprécier la prestation de Ledé Markson. Ce rappeur emblématique de la cité ardente était accompagné d’un groupe de musiciens pour l’occasion. Quelques heures plutôt, c’était le groupe Indie Rock Yew qui lançait le coup d’envoi de la salve de concerts qui se sont enchaînés dans la plus grande salle qu’abrite le Manège fonck. Dans un autre genre cette fois, Okapi & The Architects étaient également présents. Le groupe, entre soul et funk, a fait beaucoup parler de lui récemment à la suite de concerts dans plusieurs salles liégeoises, comme celle du Reflektor. Du côté des écuries, The Goon Mat & Lord Bennardo et Ginger Bamboo étaient, eux aussi, programmés. Enfin, la fin de soirée était assurée par des DJ sets, dont celui de B. Dobbeleer – DJ résident des célèbres soirées liégeoises Superfly.

Bref, le Up ! permet d’offrir aux festivaliers des moments de plaisir locaux et de qualité.

  1. Mais aussi des artistes internationaux tout-terrain

La renommée du Up ! Festival est aussi liée à la présence d’une multitude d’artistes internationaux. Cette soirée était composée d’artistes surprenants auxquels nous n’aurions pas forcément pensé en matière de programmation, mais aussi d’interprètes qui fournissent, en plus d’une performance artistique, un show comme on n’en a vu nulle part ailleurs. Lors de cette dernière édition, Flavia Coelho, artiste souvent étiquetée reggae et bossa, s’est essayée au rap, au dancehall et à d’autres genres musicaux. Tour à tour, elle chantait, dansait, jouait de la batterie. Elle est allée jusqu’à s’effacer, laissant l’espace scénique, le temps d’un instant, à un de ses musiciens. Ce dernier a profité de ce moment sous les spots pour lancer un chant reggae de sa voix rocailleuse.

Une chanteuse qui s’affaire aux percussions, un batteur qui se met à chanter, c’est aussi ce genre de surprise que réserve le Up ! Festival.

  1. L’éclectisme des genres musicaux représentés

Hip-hop, electro, bossa, reggae,soul, funk, future jazz, rock, groove, boogie, blues… De nombreux styles musicaux différents étaient proposés par les artistes présents ce soir-là. Par exemple, les amateurs de future jazz pouvaient ainsi se délecter des sonorités du groupe français BE4T Slicer, alors que les personnes venues danser pouvaient le faire librement sur la variété de genres musicaux qui composaient le DJ set de Simon Le Saint.

  1. Un festival alternatif qui réfléchit à une autre manière de faire de la musique

La particularité du Up ! Festival, c’est aussi son caractère alternatif. Que le prix de la place ne te mente pas. Ici, le but n’est pas de faire du fric pour le fric. Le but est d’offrir un festival avec des têtes d’affiche qui attirent le public, tout en mettant en avant de petits et de grands noms de la scène artistique liégeoise. D’ailleurs, au-delà de nos oreilles, nos yeux ont aussi été gâtés grâce à la présence d’une autre forme artistique. En effet, une ambiance visuelle décalée et finement léchée était proposée par VHS & ACA. Ce caractère alternatif s’exprime aussi dans le choix des groupes programmés. Le Up ! Festival propose une autre manière de faire et de mettre en scène la musique. Par exemple, la prestation de Puppet Mastaz mêlait spectacle de marionnettes et show hip-hop. Que l’on aime ou pas, il faut reconnaître que ce genre de moment sort des sentiers battus et ça fait du bien.

  1. Le premier rendez-vous festivalier à Liège

Enfin, le Up ! Festival, c’est aussi l’un des événements le plus attendu à Liège car il ouvre le bal des festivals. C’est donc l’opportunité de recroiser de vieilles connaissances que l’on n’a plus vues depuis un bail. Et ça, c’est le dernier élément important pour une bonne soirée. Si tu n’es pas Liégeois, pas d’inquiétude ! Leur hospitalité te permettra de te sentir comme un poisson dans l’eau.

Le public de plus en plus nombreux à chaque édition le confirme : tu n’as plus d’excuse pour manquer les prochaines éditions du Up ! Festival.

 

QUELQUES IMAGES © FLORIAN ALLEGRO PHOTOGRAPHY