SOUS:SOL RECORDS, L’ART DE L’ANONYMAT

Questions : Rachel T. Nardellotto / Réponse : Sous:Sol Records / Photographies © Sous:sol Records

 

Quatremille : Hello Sous:sol Records ! Pourriez-vous nous donner votre punchline, votre credo ?

Sous:sol Records : L’art de l’inconnu !

Quatremille : Pourquoi avoir appelé votre label Sous:sol Records ? Y a-t-il un lien avec la notion d’underground ? Ou avec le fait qu’on commence tous la musique dans un coin de cave ou de garage ?

Sous:sol Records : Le nom a été choisi pour représenter la notion d’anonymat propre à chacune de nos sorties (la partie immergée de l’iceberg, tout ce que l’on ne voit pas). L’anonymat nous offre la possibilité de produire des artistes sans bénéficier de leur notoriété. On a donc un disque qui arrive sur le marché et qui va être abordé de manière totalement neutre. De cette manière, les retours qu’on a sur nos sorties sont authentiques.

Quatremille : Quels types de musique produisez-vous ? Pourriez-vous définir les activités de votre label dans les grandes lignes ?

Sous:sol Records : On produit des vinyles de musique électronique aux influences minimale / house,  d’artistes plus ou moins connus selon les releases.

Premièrement, notre job consiste à trouver des artistes qui nous plaisent et à nous assurer qu’ils soient prêts à produire anonymement, ce qui n’est pas toujours évident. Deuxièmement, se charger du mastering, contacter notre distributeur et mettre « la machine en marche ». Troisièmement, promouvoir les releases sur les réseaux sociaux et en clubs/soirées/festivals. Quatrièmement, s’offrir une deuxième villa à Ibiza … (rires) !

Quatremille : Comment choisissez-vous les artistes avec lesquels vous travaillez ?

Sous:sol Records : On cherche, on écoute énormément, et parfois on trouve. Nos recherches ne se limitent pas à la Belgique. Jusqu’ici on a pu travailler avec des artistes belges, anglais, colombiens, roumains, allemands… Il y a des milliers d’artistes et de morceaux qui sortent chaque jour ; on fonctionne exclusivement au coup de cœur !  

Quatremille : Vous présentez une identité visuelle forte et travaillée. On remarque une omniprésence de l’épure, du « sans titre » et de l’anonymat, à nouveau… Pourquoi avoir choisi cette voie ?

Sous:sol Records : La charte graphique est à l’image de la musique que l’on veut partager et se focalise sur l’essentiel. En trois mots : Less Is More.

Quatremille : Vos projets semblent être disponibles exclusivement sur vinyle (en tant que support physique). Pourquoi ?

Sous:sol Records : La démarche est différente que pour ce qui concerne les sorties digitales. Tous les passionnés vous le diront : rien de tel qu’un bon vieux vinyle. Ça reste un objet physique qu’on achète, qu’on touche et qu’on collectionne, contrairement aux tracks téléchargées qui se noient dans une masse de fichiers numériques.

Quatremille : Y a-t-il ou y aura-t-il des soirées/events Sous:sol Records ?

Sous:sol Records : Non, ce n’est pas à l’ordre du jour. Nous voulons garder un certain anonymat.

Quatremille : Comment comptez-vous faire évoluer votre projet à l’avenir ? Et, où peut-on suivre votre évolution ?

Sous:sol Records :  Dans un premier temps, simplement continuer à sortir de nouvelles releases. Vous aurez toutes les infos sur la suite des événements en nous suivant sur nos pages Facebook (Sous:Sol Records) et Soundcloud (soundcloud.com/sous_sol_records).

Quatremille : Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Sous:sol Records : Notre Ep003 sortira début 2018 et merci à 4000 !

Quatremille : Merci à vous !