RÉVOLUTION BANDE DESSINÉE, UNE EXPOSITION ENIVRANTE

Photographies © Thomas Renauld
Chronique > Thomas Renauld

 

 

 

 

Quatremille a été invité à la présentation de l’exposition « Révolution bande dessinée », organisée au Musée de La Boverie en partenariat avec le Fonds Hélène & Édouard Clerc pour la Culture. Retour sur une après-midi idéale, dans une ambiance à mi-chemin entre le poli et le rugueux.

 

 

 

 

LA CHRONIQUE DE THOMAS RENAULD

 

 

 

 

Outre le soleil généreux, une équipe chaleureuse nous accueille au Musée de La Boverie, cadeaux de bienvenue dans les mains. Les traditionnels communiqué et dossier de presse sont accompagnés de visuels mettant d’ores et déjà l’eau à la bouche. Le ton est donné : tout, durant cette après-midi, sera fait pour donner un bel aperçu de cette exposition.

Une fois l’inévitable présentation protocolaire passée, nous entrons dans le vif du sujet. On nous invite à nous diriger vers le lieu d’exposition où les journalistes sont, dans un premier temps, livrés à eux-mêmes. Si ce premier tour d’horizon permet notamment de se familiariser avec le lieu, décidemment doté d’un charme particulier, il autorise également toutes les rêveries possibles, entre les dessins abrasifs de Métal Hurlant et l’univers décalé des illustrations d’(À suivre). Les dessins des deux revues qui constituent l’ensemble de l’exposition sont organisés en deux circuits complémentaires, laissant libre cours à l’envie du visiteur de se balader où bon lui semble, selon sa propre logique.

Pour ce qui concerne notre visite, c’est essentiellement Métal Hurlant qui sera présenté. Pour ce faire, un invité d’honneur en la personne de Jean-Pierre Dionnet, son créateur, se présente à nous pour raconter son histoire. De la genèse de la revue à sa dispersion, M. Dionnet met un point d’honneur à conter avec passion cette aventure longue d’une décennie. Entre douce mélancolie et fierté, il nous explique l’esprit de Métal Hurlant par le biais d’anecdotes faisant intervenir Tardi, Mœbius et bien d’autres illustres illustrateurs.

 

En définitive, cette visite guidée nous a offert un large aperçu de ce que pouvaient vivre ces artisans de la bande dessinée, des difficultés logistiques aux rencontres inattendues. Loin d’être rassasiés pourtant, nous nous ferons un plaisir de retrouver cette exposition pour y découvrir l’ensemble des œuvres que le temps ne nous a pas permis d’admirer.

L’exposition « Révolution bande dessinée » se tient depuis le 17 mars au Musée de La Boverie, jusqu’au 11 juin 2017.

 

Quelques photos de l’exposition :

     

     

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook de La Boverie!