PHILIPPE HERBET, LES FILLES DE TOURGUENIEV

Rédaction : Patrick Ndibwalonji Badibanga // Photo © Prodije Mbonzo

Du 9 juillet au 28 aout, Philippe Herbet met en scène des photos, principalement de femmes, dans son exposition : Les filles de Tourgueniev. Vous pourrez la découvrir à la galerie des Beaux-Arts de Liège.

Les filles de Tourgueniev, expo de Philippe Herbet © Prodije Mbonzo
Les filles de Tourgueniev, expo de Philippe Herbet © Prodije Mbonzo

Entre la place Cathédrale et la place du 20 aout, la galerie des Beaux-Arts accueille une exposition résolument féminine. Accrochés sur les murs du rez-de-chaussée et du premier étage, nous pouvons apercevoir des photos de femmes et quelques paysages. Nous nous interrogeons cependant sur la raison de la présence de clichés d’hommes dans une exposition dédiée aux femmes. « L’homme complète la femme », nous affirme Isabelle Neuray, responsable-secteur Arts plastiques de la Province de Liège. L’exposition « Les filles de Tourgueniev », c’est également l’occasion de découvrir les journaux intimes de Philippe Herbet et la littérature qui l’a inspirée. En nous familiarisant avec son œuvre, nous avons l’impression de rentrer pleinement dans l’intimité de l’artiste. 

Quand la fiction devient réalité

Qui sont vraiment ces dames et quelles sont leurs caractéristiques ? « Elles sont à la fois rebelles, romantiques, élégantes et démodées », nous dévoile Philippe. L’appellation « filles de Tourgueniev » ne fait pas référence à une couche particulière de la population ni à un quelconque lien de sang. « Ce concept n’appartient à aucune classe sociale, c’est plutôt une façon d’être », nous précise même l’artiste. Il ajoute par ailleurs que certaines femmes catégorisées comme telles n’ont pas conscience de la case dans laquelle elles sont mises. Sorti tout droit de l’imagination d’Ivan Tourgueniev, dans la Russie du 19e siècle, cet idéal type a su traverser les époques et entretenir la fascination. « Je me sens un peu comme elles », ajoute Philippe dont la sensibilité féminine n’est plus à démontrer. Du « Rhizome Oriental » en passant par « Femmes russes », nombre de ses créations artistiques font la part belle à la gent féminine. Et quoi de mieux que la Fondation Province de Liège pour l’Art et la Culture pour nous servir de guide ?

Devoir de mémoire

En 2017, Guy Vandeloise et Juliette Rousseff décident de créer la Fondation Province de Liège pour l’Art et la Culture. Leur but : promouvoir les œuvres d’art liégeoises et s’assurer qu’elles soient conservées en bon état. Grâce aux dons des acteurs du milieu artistique liégeois, dont Philippe Herbet, la collection de la Fondation ne cesse de s’agrandir. Si vous voulez admirer l’exposition de Philippe Herbet et bien d’autres chapeautées par la Fondation, allez à la galerie des Beaux-Arts de Liège, rue Sœurs-de-Hasque n°1, 4000 Liège.

Site web de Philippe Herbet

  • Philippe Herbet © Prodije Mbonzo
  • Les filles de Tourgueniev, expo de Philippe Herbet © Prodije Mbonzo
  • Les filles de Tourgueniev, expo de Philippe Herbet © Prodije Mbonzo