PETITE SOIRÉE IMPROVISÉE EN COMPAGNIE DES OTARIRES

Rédaction : Julie Willé // Photos : Stéphanie Lorang

Vendredi 22 novembre, la troupe d’improvisation des Otarires présentait son nouveau spectacle « Notes à rire » au Turlg. Mais qui sont ces joyeux lurons et quelle est la particularité de leur dernière création ? Julie Willé et Stéphanie Lorang ont assisté à la représentation pour Quatremille.

Notes à rire, spectacle d'improvisation des Otarires © Stéphanie Lorang
Notes à rire, spectacle d’improvisation des Otarires © Stéphanie Lorang

Notes à rire, spectacle d'improvisation des Otarires © Stéphanie Lorang
Notes à rire, spectacle d’improvisation des Otarires © Stéphanie Lorang

C’est dans le cadre d’un cours d’improvisation au collège Saint-Louis de Waremme que se rencontrent les futurs membres fondateurs des « Otarires ». À l’époque, ils se nomment « les Imprononçables ». Une fois leurs années d’études terminées, ils restent en contact et décident de créer leur propre troupe. Seize ans plus tard, certains sont partis et d’autres ont pris leur place. Mais peu importe, l’équipe se retrouve toujours une fois par semaine pour s’entrainer. Depuis quelques années, elle fait régulièrement appel à des comédiens et des professionnels du spectacle en vue de s’améliorer.

Celui qui les accompagne actuellement, c’est Sébastien Jurcyz, professeur de musique, compositeur et metteur en scène de comédies musicales. Plus qu’un coach, il est un membre à part entière des Otarires puisque c’est lui qui met en musique leurs idées farfelues lorsqu’ils sont sur scène.

La musique, c’est d’ailleurs le maitre mot de leur nouveau spectacle puisque le but de celui-ci est d’improviser en chantant ! Un concept ambitieux qui n’effraie en rien la compagnie. Par le passé, elle s’était déjà lancée dans le pari fou de jouer un spectacle d’improvisation sur le thème d’Harry Potter… Avec succès !

Dans « Notes à rire », tous les prétextes sont bons pour inventer de sympathiques airs qui feront éclater de rire le public. Comédies musicales, bandes originales de soap opéra, génériques de séries cultes, couplets, refrains, jingles, aucun format n’est mis de côté. L’audience est également invitée à proposer des sujets d’improvisation, toujours en chanson !

Pour maintenir l’ordre dans ce joyeux bordel musical, il faut une femme de caractère. C’est donc Marie-Ange Foret qui endosse à merveille le rôle de Madame Loyale. Elle mène à la baguette tout ce petit monde à travers le thème de la soirée « Un enregistrement Rock’n’roll en studio ».

Il n’y a plus qu’à passer à l’action ! Un sujet, une mélodie, une contrainte fantaisiste, un accent de chez nous ou d’ailleurs et voici nos cinq comparses lancés à toute allure dans une improvisation hilarante. Un régal pour le public qui peine parfois à reprendre son souffle. A la fin de la représentation, les avis sont unanimes. « J’ai ri, j’ai ri, j’ai ri ! ». « C’était vraiment très drôle » « Je reviendrai ». Une véritable réussite donc pour cette soirée tout en rires et en musique.

Si malheureusement vous n’avez pas pu participer à cet évènement, rassurez-vous. Alexandre Pirson, Pauline Fusini, Ségolène Paquay, Jean-Phi Snijders, Régis Falque et toute leur bande n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Ils seront de retour au Turlg le 25 janvier pour le spectacle « Improhibition » créé en partenariat avec la troupe des « Fauve qui peut ». Mais ce n’est pas tout ! Ils seront présents à l’édition 2020 du Festival Improliégeois, le rendez-vous annuel des amoureux de l’impro en cité ardente. Face à trois autres équipes, (la Boring team, les Fauves qui peut et la Dream Team Corporation) ils remettront en jeu leur titre de vainqueurs obtenu cette année. À vos agendas !  

Commentaires

commentaires