PEP’S ARTISTES : OLIVIER COX, UNE MODESTIE EMPLIE DE PÉTILLANCE

Malgré tous les groupes dont il fait partie, je n’avais jamais entendu parlé d’Olivier Cox avant le concert de Jérôme Mardaga “Raid Aérien” à la Caserne Fonck en décembre dernier. Un concert hypnotique où le côté oppressant est renforcé par des jeux de lumière sophistiqués et des projections sur un écran géant. « On entre vraiment en transe, c’est comme si on était en train de se cracher en avion et que ça n’en finissait pas… C’est vraiment ça qu’on ressent, c’est très jouissif à jouer ! » explique le batteur qui n’a pas l’habitude d’un jeu aussi puissant sur des formats aussi longs.