Austral Boréal 2020 © Anthony Katone
Liège

AUSTRAL BORÉAL, DERNIER FESTIVAL AVANT LA FIN DU MONDE ?

Alors que le confinement nous guette, une bande d’irréductibles Liégeois a décidé de maintenir un festival sous des conditions plus que particulières. Le week-end dernier, Austral Boréal accueillait quelques chanceux festivaliers pour sa deuxième édition au Manège Fonck ainsi qu’au Hangar pour 3 jours de renaissance culturelle.

Continue reading
'7 péchés du capitalisme', Camille Dufour et Rafaël Klepfisch, BIP 2020 © Gaëtane Lorenzoni
Liège

BIP 2020, QUAND L’ART SURVIT

La BIP 2020, c’est trois projets invités, sept travaux inédits et une dizaine de galeries partenaires, soit une vingtaine d’artistes présentés (à la grosse louche). Et encore, c’est sans compter le Cabinet des curiosités économiques — un des projets lauréats — qui rameute à lui seul une autre vingtaine de collaborateurs pour un résultat franchement épique.

Continue reading
Olivier Cox © EKs Creation
Liège

PEP’S ARTISTES : OLIVIER COX, UNE MODESTIE EMPLIE DE PÉTILLANCE

Malgré tous les groupes dont il fait partie, je n’avais jamais entendu parlé d’Olivier Cox avant le concert de Jérôme Mardaga “Raid Aérien” à la Caserne Fonck en décembre dernier. Un concert hypnotique où le côté oppressant est renforcé par des jeux de lumière sophistiqués et des projections sur un écran géant. « On entre vraiment en transe, c’est comme si on était en train de se cracher en avion et que ça n’en finissait pas… C’est vraiment ça qu’on ressent, c’est très jouissif à jouer ! » explique le batteur qui n’a pas l’habitude d’un jeu aussi puissant sur des formats aussi longs.

Continue reading
Répercussions - ID, Collectif du Lion © Simon Verjus
Liège

LE COLLECTIF DU LION, DE L’HYPERACTIVITÉ ET DES BPM

Gare aux formalistes qui s’obstineraient à catégoriser le style du collectif ! « On a toujours ce truc borderline où on n’est “pas assez ceci” ou “trop cela” selon des formats de plus en plus oppressants ! Il y a toujours cette question-là de nous caser pour nous permettre d’aller vers un public. »

Continue reading
Jérémie Reners, The Travelling Magician © Simon Verjus
Liège

JÉRÉMIE RENERS, LE MAGICIEN VAGABOND

A 18 ans, armé de son sac à dos et de ses économies de jeune magicien, Jérémie part un an en Australie. Là-bas, il découvre la magie de rue. « En Belgique, ça n’existe pas. (…) et j’ai rencontré des gens qui ne vivaient que de ça depuis 20-30 ans. Certains gagnent énormément d’argent par rapport à ce qu’on pourrait croire. »

Continue reading
Trinkhall Museum 2020 © Simon Verjus
Liège

LE TRINKHALL, DU SQUAT AU MUSÉE

Au coeur du Boulevard d’Avroy vers la fin du XIXe siècle, un bâtiment fier à l’architecture presque théâtrale, était connu comme le lieu d’assemblée de la ville, le Trinkhall Museum. Bâtiment au style privilégié de son temps, avec des tours de cuivre et entouré d’une « peau » d’acier détaillée d’une manière orientale.

Continue reading
Liège

FAB74, DE LA BRIQUE À L’ÉPIDERME

À l’instar de beaucoup d’anciens tagueurs, FAB74, véritable pionnier du graffiti liégeois, s’est dirigé vers une carrière de tatoueur. Depuis son shop, il développe son parcours ainsi que sa vision des deux passions qui l’animent et du lien qu’elles entretiennent.

Continue reading
Sarah Minutillo © Giuseppe Cordaro
Liège

SARAH MINUTILLO, QUESTIONNER L’IMAGE PAR L’IMAGE

Interroger le tissu complexe des images et la manière dont on les aborde, voilà le coeur du travail de Sarah Minutillo. Un travail qui laisse une place immense à l’interprétation du public. « Je n’ai pas de message mais plutôt des questions » confie la jeune Liégeoise. « Mes dessins sont parfois détaillés mais souvent flous, parfois on ne voit pas grand chose. Peu importe. Ce qui compte, c’est ce qu’ils racontent au public, pas à moi ! »

Continue reading
Les jardins du Hangar © Simon Verjus
Liège

LE HANGAR, 16 ANS ET UNE ÉPIDÉMIE PLUS TARD

Un public limité à 50 personnes, une réservation obligatoire… En termes de budget, ce plan de bataille estival aide tout juste le Hangar à sauver les meubles. « Ça nous permet de garder la tête hors de l’eau jusqu’à la rentrée » confie Vincent Cotteleer. « À l’heure actuelle, on ne sait pas si on sera encore là l’année prochaine. »

Continue reading
#Still Standing - Place Saint-Lambert © Cécile Botton
Liège

#STILLSTANDING

#STILLSTANDING Chronique & photos : Cécile Botton Ce jeudi 25 juin, plus de 50 fédérations professionnelles francophones et néerlandophones du monde culturel se sont associées pour créer un happening commun : Still Standing. En tant que média culturel, Quatremille s’est rendu…

Continue reading
Confiné.e.s © Jehanne Moll
Liège

« CONFINÉ.E.S » : UNE SÉRIE PHOTOGRAPHIQUE SIGNÉE JEHANNE MOLL

Avec pour modèle Marine Boland, cette série a été imaginée dans des tons blancs uniformes, reflétant cette période « étouffante et sans contraste » nous explique Jehanne Moll. « Tout est en intérieur pour renforcer la sensation de confinement. À mes yeux, c’est une période qui a été remplie d’apprentissage, mais qui a été éprouvant émotionnellement. C’est pourquoi je me suis orientée vers des expressions qui traduisent le sentiment d’être perdu dans ses pensées. »

Continue reading
Liège

DANS LE BLEU – ANTOINE DAWANS

DANS LE BLEU Carte blanche à Antoine Dawans Retrouvez le portrait écrit mais également audiovisuel d’Antoine Dawans, réalisé par l’équipe de Quatremille ! Je vous présente ici un 1er extrait du double album « Dans le bleu ».  Enregistré dans la torpeur d’une nuit…

Continue reading
Saints © Florian Schynts
Liège

ALBI, LE NOUVEAU PROJET DU RAPPEUR SAINTS

« Ce qui fait une bonne musique ? Le facteur n°1, pour moi, c’est que ça doit être vrai » nous partage Saints. « Peu importe le style ou le personnage, tant qu’il y a une volonté de partager quelque chose qu’on ressent et qu’on estime judicieux de partager. » Depuis son premier EP multi-clipé Sept sorti en 2016, le rappeur liégeois a fait du chemin.

Continue reading
Eyes Faces © D.R.
Liège

EYES FACES : LES DJS LIÉGEOIS QUI VEULENT CÔTOYER LES SOMMETS

S’immiscer parmi les meilleurs dans le milieu de la musique électronique, c’est difficile. Surtout au sein d’un vaste terreau de producteurs liégeois. Mais pour eux, Liège n’est pas la ville propice pour percer. « C’est vrai qu’il y a beaucoup de producteurs à Liège, mais peu arrivent vraiment à émerger. On pense vraiment que la musique électronique commence à s’épuiser tout doucement dans la région. Il reste, certes, encore quelques évènements, quelques festivals mais il nous manque un lieu clé, comme le Fuse à Bruxelles ou le Kompass à Gand, c’est pourquoi nous aimerions et essayons de nous produire en dehors de notre ville. C’est très difficile de mixer notre style ici »

Continue reading