OPRL – UNE SAISON DE FEU

Chronique : Milan Amélie Nyssen / Photographies © voir légendes

Clap de fin pour Christian Arming qui, au terme de la saison 2018 – 2019, passera le flambeau au hongrois Gergely Madaras. Pour sa dernière année à la direction musicale de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, le chef autrichien a carte blanche. Une saison entre grands œuvres du répertoire (Le Requiem de Fauré, Egmont de Beethoven ou encore la 5e symphonie de Mahler), un hommage à Ennio Morricone, un « best of »Wagner ou encore un « Star Wars et co » qui ravira les amateurs de musique de films, pour n’épingler que quelques unes des perles que recèle le nouveau programme.

Mais l’OPRL n’est pas qu’une salle de concert. En ses murs, un nouveau Centre scénique qui a pour mission de promouvoir la création et la diffusion de nouvelles œuvres et de mener une action culturelle et pédagogique à destination des plus jeunes et des publics moins familiers de ce monde. Pour ce faire, deux artistes en résidence : l’altiste français Adrien LaMarca et le compositeur Gwenaël Mario Grisi. L’occasion de créer un concerto pour alto, instrument encore trop peu connu du grand public. Qu’à cela ne tienne, Adrien LaMarca sera présent à trois reprises au cours de la prochaine saison, de quoi sortir un peu plus l’alto de l’ombre.

« Aller vers tout le monde et ne pas rester entre nous » affirmait le directeur général, Daniel Weissman, lors de la conférence de presse. Une mise au slam qui rencontrait un fier succès en février passé. Les « expériences » continuent en 2018 – 2019, notamment avec la poursuite du très beau projet El Sistema avec l’ASBL ReMuA. Les enfants intégreront ainsi le concert « Star Wars & Co » aux côtés des musiciens confirmés de l’OPRL.

Le mélange des genres sera d’ailleurs à l’honneur du 31 janviers au 3 février 2019 : des slameurs de La Zone à Peer Gynt de Grieg en passant La Jeune fille et la mort interprêtée par la très talenteuse mezzo Albane Carrère et le Quatuor Alfama.

Il ne s’agit là que de quelques soirées parmi le vaste éventail de choix proposés à l’Orchestre. Il n’y a plus qu’à choisir !

 

© Audrey de Leval

© Jeremie Fays

© Audrey de Leval

© Martin Mailleux

Commentaires

commentaires