OPÉRA POUR TOI, OPÉRA POUR MOI

Rédaction Naomi Bussaglia // Photographies : Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Le 25 février, l’Opéra Royal de Wallonie ouvrait ses portes – exceptionnellement – un lundi, et invitait les jeunes de moins de 35 ans entre ses murs. En collaboration avec Ethias, l’Opéra offrait alors une possibilité à un public plus rarement interpellé par ses événements de découvrir les locaux rénovés en 2012. Une possibilité incroyable aussi de découvrir l’opéra italien Aïda, composé par Verdi.

Aïda de Verdi. Que ce nom ravive un souvenir, ou pas, courez acheter les dernières places encore disponibles. L’expérience de ce 25 février, permettait à un jeune public de découvrir  les profondeurs de l’opéra, et d’aller plus loin que son propre siège bordeaux.

Les jeunes adultes accueillis à coup de grands sourires et de jus de mangue, sont rapidement emmenés dans des dédales de locaux pour y découvrir les plus anciennes légendes. Au détour d’un couloir, après quelques dizaines d’escaliers et de nombreux « attention à la marche » et « ne vous tenez pas trop près du bord », on se retrouve au beau milieu de la scène, à environ trente mètres au-dessus des planches. La guide explique la manière dont les décors peuvent être actionnés, comment les nombreuses fresques sont préparées dans les ateliers et même comment une excellente soliste devrait recevoir des roses et non pas des œillets. À trente mètres au-dessus du sol, on remarque combien l’opéra peut réunir les gens, combien les classes peuvent être mélangées et même, s’amuser.

Une première ce soir, faire découvrir aux moins de trente ans un autre côté de la culture, une manière de mettre la jeunesse à l’honneur !  Une habitude déjà prise pour les moins de 12ans. En effet, plusieurs fois par an sont organisées les soirées « l’opéra en pyjama » pour les 8-12 ans. C’est une nouvelle priorité que l’Opéra de Liège se donne : permettre l’accès à un public plus large. On admire l’effort, tout ce qui est mis en œuvre durant cette soirée a son effet et le public semble réjoui. S’il y a bien une chose que l’on retiendra, c’est l’annonce tarifaire revue à la baisse pour les moins de 32 ans, et ça, c’est tout bon.

L’histoire d’Aïda – un spectacle italien mis en scène au Caire en 1871 – dépeint une belle tragédie antique. C’est du miel pour nos petits cœurs de romantiques dramatiques. Et comme à l’habitude des opéras, on va vous spoiler la fin. La belle esclave éthiopienne – notre Aïda – s’éprend du preux capitaine égyptien Radamès. Déjà là, vous vous faites une idée et vous avez raison : ils meurent tous. Aïda, un opéra connu dans le monde entier, met à l’honneur l’amour et (l’amour de) la patrie. En écoutant les extraits de O Patria mia, nos bras frissonnent, nos émotions s’embrouillent… très rapidement, l’opéra nous prend aux tripes. Qu’on ne s’en étonne pas, il est quand même à l’origine de la plupart de nos activités de divertissements actuelles.

Cette soirée le prouve : on peut s’amuser à l’opéra ! Accueillis par des guides costumés et grâce aux activités en rapport avec l’opéra Aïda, l’approche ludique recherchée a atteint son objectif. Manger des vers bien croustillants, boire du lait battu, être maquillé pour ressembler à la seule et l’unique Cléopâtre, être enflammé par les morceaux époustouflants de l’Aïda de Verdi, l’Opéra Royal de Wallonie nous sort le grand jeu.

Avec sa réputation d’arrogant, l’opéra n’a pas toujours su rameuter les foules. La fameuse croyance qu’il ne s’adresse qu’à un public noble, et vieux est abattue ce soir. L’Opéra de Liège a mis en place plusieurs façons de faire découvrir cet art qui en cache des dizaines. On découvre ainsi le travail de couturier, celui d’artiste peintre, et bien d’autres encore. Au travers d’histoires datant de la création de l’Opéra, on apprend comment les techniciens communiquent entre eux durant un spectacle. L’objectif d’instruire est clairement réussi, celui d’intéresser aussi. L’opéra reste mystérieux et même mystique. Surtout avec un spectacle tel que celui d’Aïda. N’oublions pas de réserver nos places, si manger des insectes ne nous a pas encore trop repoussé.

Aida : représentations jusqu’au 14 mars 2019, tarifs différents selon emplacement.

https://www.operaliege.be/spectacle/aida/

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Opéra Xperience by Ethias – © Opéra Royal de Wallonie-Liège

Commentaires

commentaires