NOUGARÔMES,

UNE VERSION BIEN SURPRENANTE DE NOUGARO !

Chronique : Cécile Botton / Photos : Marie Dussart & Cécile Botton

Ce vendredi, c’est dans un endroit assez inhabituel que Quatremille a poussé le bout de son nez ! En effet, c’est dans l’église de Devant-le-Pont à Visé que je suis partie à la rencontre de Nougarômes, un quatuor revisitant Claude Nougaro d’une façon très personnelle où originalité et créativité sont de mise !

© Cécile Botton

Cette soirée a été orchestrée par Soroptimist, une ONG internationale qui vise l’amélioration des conditions de la femme à travers le monde. Tout un symbole, lorsque l’on sait que derrière Nougarômes se cachent trois voix féminines accompagnées d’un pianiste !

Depuis un peu plus de 18 mois, Laurence Bauloye, Farah El Hour, Audrey Levêque et Tristan Gilet vous emmènent dans le monde de Claude Nougaro. Enfin pas vraiment, car c’est un véritable spectacle bien loin des chansons originales qui vous est proposé. Forts d’une formation et d’une expérience musicales solides, c’est dans un univers jazzy que le quatuor propose des arrangements polyphoniques inédits, un rien déjanté. Une manière de mettre en avant les textes ô combien poétiques de ce chanteur ayant bercé mon enfance… Ce n’est point un hasard si je me prénomme Cécile !

©Marie Dussart

Il est des concerts qui vous laissent sans voix tant ils vous prennent aux tripes. Il m’est d’ailleurs bien difficile de trouver les mots justes pour relater cette soirée tant les émotions sont ancrées au plus profond de mon être. Dès les premières notes, vous êtes aspirés dans une spirale sans fin ! Harmonies a capella, superpositions de voix, le ton est donné. L’’assemblée entre dans un moment suspendu, une atmosphère qui vous tient en haleine deux heures durant. Impossible de rester insensible ! Une osmose entre artistes et public se crée. La mélodie du piano tantôt discrète tantôt soutenante crée une alchimie certaine avec les voix. Toute ouïe, je n’ai pas assez de mes deux oreilles pour percevoir toutes les nuances qui s’en dégagent. Pour mon plus grand bonheur, ma passion pour le chant est mise en exergue ! Sans oublier les yeux, car percussions discrètes, accessoires, mouvements scéniques et joie de vivre complètent le tableau. Mon coup de cœur revient à l’harmonisation de Nougayork, un de mes morceaux fétiches.

© Marie Dussart

Vibrer aux sons des histoires que vous content ces trois artistes, un moment de douceur, un temps d’arrêt bien mérité en cette fin de semaine. Une manière de faire le plein d’énergie positive ! Souhaitons longue vie à Nougarômes qui ravive avec beaucoup de sensibilité un grand nom de la chanson française. Que du bonheur !

Et plus encore :

À suivre sur leur site : https://nougaromes.wixsite.com/nougaromes

 À  découvrir le 14 septembre 2019 – Espace Culture à Fléron

Commentaires

commentaires