MIO POSTO – UN BOUT D’ITALIE EN SOUVERAIN PONT !

Interview de Gabriel Caridi par Marion Kaes / Rédaction : Ludovic Minon / Photographies © Voir Légendes


Connu dans un tout autre registre avec son concept de Fresh Party, Gabriel Caridi a récemment ouvert son propre restaurant : le Mio Posto, rue Souverain Pont. Au programme : Italie, soleil et authenticité. Nourri d’une envie de partage, Gabriel Caridi a répondu aux questions de Quatremille.

Quatremille : Salut Gabriel, quel serait le credo de ton nouveau projet ?

Gabriel Caridi : « L’Authenticité, il n’y a que ça de vrai ! »

Quatremille : Passer de l’organisation de soirées à la gestion d’un restaurant, est-ce si différent ?

Gabriel Caridi : Pas tant que ça. Le point en commun est l’organisation et la création. Dans un bar ou dans un restaurant, il faut se démener pour accueillir et servir des clients. Et c’est un peu la même chose dans les soirées ou concerts : c’est juste la forme qui change.

Quatremille : Quel est le paradoxe de ton univers ? Timidité et grosses soirées peuvent-elles bien s’accorder ?

Gabriel Caridi : On stigmatise facilement les gens, mais ce n’est pas parce que je suis de nature réservée que je ne fais pas le taf ! Par ailleurs, il est important de bien s’entourer. Pour les Fresh Party, je ne serais rien sans les gens autour de moi qui relayent la pub et les informations. Ce sont mes PR, moi, je fais de l’organisation pure. Ça ne peut pas fonctionner l’un sans l’autre. Rares sont ceux qui sont à la fois devant et derrière les rideaux !

Quatremille : Pourquoi avoir choisi la rue Souverain Pont pour lancer Mio Posto ?

Gabriel Caridi : Au départ, jamais je n’aurais pensé ouvrir dans cette rue… C’est un quartier que j’ai découvert il y a trois ou quatre ans grâce à ma compagne qui y a ouvert Ma Ferme en Ville. J’y ai senti une effervescence, une envie des nouveaux commerces de dynamiser le coin. Ça m’a fait réfléchir. J’ai découvert un quartier et une rue qui ne demandaient qu’à changer et évoluer… Il y a toujours eu des restaurants dans cette rue, elle est surtout connue pour ça. Le reste, c’est du passé !

Quatremille : Qu’aimerais-tu que tes clients se disent en rentrant chez Mio Posto ? As-tu un message à faire passer ?

Gabriel Caridi : Bienvenue chez vous ! Aucun message excepté que nous ferons tout pour que vous passiez un bon moment et que, l’espace de quelques heures, vous soyez déconnectés de votre réalité. C’est aussi ça le métier de restaurateur !

Quatremille : Pourquoi ce changement de milieu ? Comment s’est opérée la transition ?

Gabriel Caridi : Il y a quatre ans, j’étais le responsable du Saga Café. J’y suis resté presque huit ans. J’avais fait le tour et j’avais besoin de créer, de m’exprimer, de faire d’autres choses sans me sentir bridé. C’est comme ça que j’ai créé Fresh Party. Les débuts ont été très compliqués : il a fallu tout recommencer à zéro, se creuser une place et faire face à certaines contraintes comme la concurrence. Maintenant, Fresh Party n’a plus rien à prouver. Juste à continuer à se renouveler au fur et à mesure des tendances et du public, mais ça je l’ai bien compris. Avec Mio Posto, j’ai eu envie de me diriger vers quelque chose qui, pour moi, serait plus stable sur le long terme. C’est une finalité : mon premier établissement rien qu’à moi ! Je l’ai réfléchi et mûri durant plus d’un an au gré de voyages et d’expériences diverses. Ensuite, il a fallu constituer l’équipe qui serait capable de m’accompagner dans cette nouvelle aventure.

Quatremille : Aimerais-tu mixer tes deux univers l’un dans l’autre ?

Gabriel Caridi : Non pas vraiment, ce sont deux mondes totalement différents. Mêler les deux serait compliqué, même si nous recherchons toujours à procurer du plaisir aux gens, qu’il soit gustatif ou musical. La clientèle des Fresh Party n’est pas celle de Mio Posto, et c’est cette diversité que j’aime aussi : le plaisir de toucher à des univers différents.

Quatremille : Quelle est la spécialité de la maison ?

Gabriel Caridi : Tout (rires) ! Je ne sais pas si après 3 mois je peux déjà parler de spécialité. Mais que ce soit les pâtes, les pizzas, le vins ou encore les antipasti, tout est fait dans le but de plaire au plus grand nombre. Le leitmotiv de l’établissement : des produits de qualités, en direct de l’Italie. Vous sentez le soleil là… ?!

Quatremille : Aurais-tu un conseil à donner à ceux qui ont peur de retourner la situation, de changer de cap comme tu l’as fait ?

Gabriel Caridi : Qui suis-je pour donner des conseils ? Tout ce que je peux dire est que si je n’avais pas fait ces choix-là, je ne serais pas la personne que je suis en ce moment. Et c’est maintenant que je suis heureux : heureux de partager avec mes clients, mes amis, ma famille et surtout ma compagne, sans laquelle je n’aurais peut-être pas eu la motivation de « tout retourner » ! En bref, je pense qu’il faut faire ce que nous aimons, le faire très consciencieusement et ne pas trop se préoccuper du reste. Tout vient à point à qui sait attendre…

Quatremille : Un futur projet à partager ?

Gabriel Caridi : La suite est déjà dans ma tête depuis l’ouverture, mais le temps passe tellement vite que je ne sais pas quand tout sera sur pieds… Dans l’absolu, les choses bougent, et ça, c’est cool !

 

Soutenez le projet Mio Posto sur Instagram & Facebook !

 

© Boulettes à la Liégeoise

© Boulettes à la Liégeoise

© Boulettes à la Liégeoise

© Alexandra Goffart

 

 

 

 

Commentaires

commentaires