MIDI-MINUIT : DOUZE HEURES AUX FRANCOFOLIES !

Rédaction : Cécile Botton / Photos : Maëva Brifflot, EKS Creation, Simon Verjus

Couverture : Maëva Brifflot / Header : Simon Verjus

Dimanche 22 juillet, quatrième et dernier jour des Francofolies de Spa. À travers ces quelques lignes, Quatremille vous partage découvertes, rencontres, impressions de cette ultime journée.

Sur le coup de midi, la proclamation des résultats du Franc’Off dévoile deux groupes liégeois parmi les trois premiers. ÂA se place en deuxième position derrière les Bruxellois d’Atome. Quant au duo Arden, il complète le podium. Malheureusement, je n’ai pu voir ces derniers car déjà, la Canadienne Gabriella m’attend pour une interview. N’empêche, beaucoup d’échos positifs sur leur prestation… et donc un groupe à suivre !

Interview de Gabriella aux Francofolies 2018

Gabriella © Maëva Brifflot

C’est dans le cadre des Québécofolies que Gabriella a rejoint Spa. Une organisation qui vise la promotion des artistes devant des professionnels. Par la suite, ceux-ci  prendront en charge le développement de leur carrière. Gabriella découvre l’Europe en participant à la saison 5 de The Voice. Cette émission a eu beaucoup de retombées, même au Québec, « Nul n’est prophète dans son pays ! ». Plus de 120 spectacles lui ont permis de découvrir d’autres influences européennes. La chanteuse a ainsi relevé le défi de produire un album en français.  Pour 48 heures en Belgique, elle apprécie beaucoup la région : « Ce matin, j’ai eu l’occasion de courir en forêt et d’aller aux Thermes. Un moment pour prendre le temps de m’arrêter et de me dire, là ça y est, je suis dans un nouveau pays, je suis totalement dépaysée. » Un souvenir qu’elle gardera de son passage chez nous ? La sensation qu’il n’y a pas de temps : « J’ai l’impression que les gens sont super détendus. C’est très différent de Montréal et de Paris ! C’est comme si les gens étaient plus à l’écoute.»

Concert de AÂ aux Francofolies 2018

ÂA © Simon Verjus

Après cette petite pause au calme, je reprends la route vers la scène de la Sabam où ÂA se produit. Âtlaï, chanteur au charisme impressionnant, nous emmène au cœur de ses voyages où une couche d’exotisme n’empêche pas le partage de messages forts sur l’amour, le sexe, la religion, … À la fin du concert, il partage sa joie face à ce deuxième prix : « Je suis très content. Déjà, j’étais très heureux d’avoir été retenu pour le concours. Mais là, deuxième, ça me fait très plaisir car les prix vont me permettre d’avancer dans mon projet. ».

Concert du groupe Atome aux Francofolies 2018

Atome © EKS Creation

Un petit crochet chez les lauréats allait de soi et pourtant, pas conquise, je ne m’attarderai pas… Une musique électro-pop très propre où je n’ai pas ressenti ce petit plus qui aurait pu me faire vibrer. C’est ainsi que je me dirige vers la grande scène où Antoine Chance semble si petit… Dommage, car à cette heure où le public n’est pas bien nombreux, tout parait démesuré. Un chanteur à revoir dans un cadre davantage intimiste.

Interview de Faon Faon aux Francofolies 2018

Faon Faon © EKS Creation

C’est déjà l’heure des Faon Faon. Lauréates du Franc’Off 2017, c’est avec beaucoup d’enthousiastes qu’elles retrouvent la scène de Spa non plus à deux mais à quatre. Un batteur et un bassiste complètent la formation. J’ai déjà eu l’occasion de les voir à plusieurs reprises, mais c’est une première dans cette formule. En constante évolution, le duo gagne en maturité. Je vous livrerai d’ailleurs leurs confidences dans un prochain article qui leur sera entièrement dédié.

Concert de Gabriella aux Francofolies 2018

Gabriella © Maëva Brifflot

Mon coup de cœur, Gabriella, réellement surprenante ! Derrière cette voix si douce, au cœur de cette frêle silhouette se cache une bête de scène incroyable ! D’un coup, son archet vole… comme par magie, son violon se transforme en guitare. Accompagnée d’excellents musiciens, elle nous emporte dans ses rythmes endiablés. Ses ondes positives nous atteignent en plein cœur… Un public réellement conquis !

Concert de Gabriella aux Francofolies 2018

Gabriella © Maëva Brifflot

Pendant ce temps-là, Tanaë foule la scène Playright. Un grain de voix particulier, une spontanéité bien placée, que faut-il de plus pour arrêter le public entrant sur le site ?

Interview de Pierre Guitard aux Francofolies 2018

Pierre Guitard © EKS Creation

Je me dirige vers la cabane des pros où j’ai rendez-vous avec les Faon Faon et Pierre Guitard. Un jeune Québécois, auteur compositeur proposant du pop-rock alternatif un rien décalé. Cet artiste fait d’abord de la musique. Il veut ensuite rejoindre un maximum de gens, mais pas de façon conventionnelle. « Je ne prends pas le même chemin que les autres… moi, je prends les petits sentiers quand les autres prennent l’autoroute. » Il a aussi gagné différents prix, dont la production d’un album. « Comme le délai était très court, j’ai dû monter un petit studio chez moi. J’ai écrit et composé une vingtaine de chansons. Je suis allé voir un réalisateur qui m’a aidé pour les arrangements. » Pour la deuxième fois en Belgique, il  aime beaucoup jouer chez nous car les gens sont agréables et bon public. Un souvenir qu’il gardera de sa visite à Spa ? La diversité : « Ici, les genres musicaux se mélangent sur un même festival. Je trouve cela beau que des gens venus pour Vianney puissent découvrir un artiste comme moi ou Gabriella. Au Québec, chacun reste dans sa niche et chaque festival propose un seul style de musique. »

Concert de Blanche aux Francofolies 2018

Blanche © Maëva Brifflot

L’interview terminée, je reprends ma route. Caballero & JeanJass et Blanche se produisent simultanément… Le jour et la nuit ! Sur la scène Proximus, l’humour et la bonne humeur sont au rendez-vous… Pas de prise de tête, que du bonheur ! Du côté de chez Blanche, la monotonie prend le dessus, à part le tube de l’Eurovision, rien ne décolle vraiment.

Public en vadrouille aux Francofolies 2018

© EKS Creation

Le temps passe et l’estomac criant famine, c’est le bon moment pour aller manger un bout sur la place du Monument. Là, le groupe liégeois Mozaïde reprend des tubes sur lesquels la plupart d’entre nous ont dansé. Eh oui, les Francofolies, ça se passe dedans mais aussi dehors où de nombreux badauds profitent gratuitement de l’ambiance !

En retournant dans le festival, une Hoshi débordante d’énergie capte toute mon attention. Une voix brute, un air de Noir Désir au féminin, cette jeune française et sa guitare captivent littéralement le public. Une belle découverte !

Cherchez l’intrus de ce festival ? Un groupe anglais au milieu des Francofolies… étrange non ? Enfin, The Human League n’a rien perdu de sa splendeur passée, entendez par-là, leurs tenues bien eighties ! Néanmoins, ce concert a été mené d’une main de maitre… la foule très nombreuse semble avoir apprécié. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à reprendre à tue-tête leur tube Dont you want me ! De quoi bien s’échauffer avant le tant attendu Vianney !

Public du concert de Vianney aux Francofolies 2018

Devant le concert de Vianney © EKS Creation

Seul en scène avec sa loop et sa  guitare, il a le don de capter l’attention du public. Il chante, saute et danse sans jamais lâcher sa guitare. Mais il possède une arme imparable : nous conter des histoires au rythme de son instrument. Il crée ainsi une parfaite osmose avec son public.

Mon petit Québécois m’attend sur la scène Trace, il est donc temps de quitter cet endroit en pleine ébullition. Je suis impressionnée par tout ce monde qui s’étale jusqu’à la fin de la scène Proximus.

Interview de Pierre Guitard aux Francofolies 2018

Interview de Pierre Guitard © EKS Creation

Pas facile de concurrencer une tête d’affiche ! Seule une petite trentaine de personnes sont présentes. Pierre semble un peu perdu sur cette scène. Pourtant à la fin, les gens en redemandent… Sans musicien, beaucoup plus à l’aise, il joue un dernier morceau. Un artiste à revoir dans de bonnes conditions. Pierre remplaçait Joseph Edgard… alors pas facile de jouer avec des musiciens inconnus qui ont dû apprendre son set en deux jours. Chapeau bas à eux d’avoir relevé le défi !

Public du concert de Vianney aux Francofolies 2018

Public du concert de Vianney © EKS Creation

Sur la scène Pierre Rapsat, Vianney, accompagné de ses musiciens, continue à ravir le public. Je prends le temps de me poser tout en suivant sur un grand écran… mais ça sent la fin. Des techniciens s’activent pour démonter le matériel… trois scènes ont déjà baissé le rideau de l’édition 2018.

C’est avec la tête emplie de rencontres, de moments de partages que je repars ! Au détour d’une loge, de la cabane des pros ou tout simplement du public, j’ai emmagasiné toute l’énergie positive offerte. Quel beau cadeau, merci à tous !

Stand de mojitos aux Francofolies 2018

Mojitos express © EKS Creation

Commentaires

commentaires