METROPHONA, UNE AMBIANCE SPATIALE !

Interview > Anaïse Lafontaine / Rédaction > Cécile Botton / Photographies > Marine Rigo

 

Nous avons interviewé le duo Metrophona, grand gagnant des Sessions d’été au Reflektor ! Nous vous livrons leur interview, par Anaïse Lafontaine.

Quatremille : Quelle est votre punchline / votre credo ?  

Metrophona : En bons belges, « L’union fait la force.»… mais blague à part, notre groupe est réellement basé sur cette maxime… Notre duo, c’est notre force !

Quatremille: Quel paradoxe fort définirait au mieux votre univers artistique?  

Metrophona : Notre musique est résolument électronique. Ce style de musique est principalement créé par ordinateur et donc souvent considéré comme une musique ne dégageant pas de sentiments. Pour contrer cela, nous retravaillons nos productions de manière analogique, ce qui leur donne un côté plus chaud. Nous aimons avoir un « son qui vit ». Nous essayons également d’apporter une certaine humanité ainsi que de l’émotion dans nos textes et dans la façon dont Klara chante. 

Quatremille: Quel « déclic » a provoqué la naissance de votre duo ?

Arthur : C’est arrivé tout simplement ! Bien que je vienne du monde du rock, j’étais en train de travailler sur un projet électronique lorsque Klara a commencé à fredonner à côté de moi. Comme j’ai entendu une belle harmonie, je lui ai demandé de recommencer. Puis, je l’ai enregistrée pour voir ce que ça donnait. C’est ainsi que notre premier morceau est né !

Klara : À la base, je chantais juste sous ma douche (rires). Ce jour-là, en entrant dans le studio, j’ai fredonné par plaisir comme je le fais quand je suis seule. Nous avons improvisé quelques morceaux de cette manière. Comme cela nous a plu, nous avons décidé de fonder un groupe ensemble. 

Quatremille : Vous définissez votre style musical comme de la « Synth-pop », pourriez-vous expliquer ces termes ?

Metrophona : En fait, dans la « synth-pop », la plupart des instruments sont remplacés par des synthétiseurs, des boîtes à rythmes et des machines électroniques.

Quatremille : Au sein de votre groupe, quelles sont les forces de chacun ? Qui amène quoi ?  

Arthur : Je compose, j’arrange les morceaux et je suis aussi l’ingénieur du son.  

Klara : Dès que j’écoute ses créations, en quelques secondes, les mélodies chants sortent tout naturellement. J’essaie vraiment de partager des émotions, de donner vie aux instruments ; je ne chante pas dans le vide !

Arthur : En fait, depuis notre premier morceau, notre processus de création n’a pas changé. C’est ce qui marche le mieux pour nous !  

Quatremille : Vos projets peuvent inspirer des « voyages intergalactiques ». Qu’en pensez-vous ? Quelles sensations souhaitez-vous transmettre via votre musique ?

Metrophona : C’est vrai, il y a une ambiance spatiale ! Nous créons une musique où l’on voyage dans d’autres univers, hors du temps. Nos textes évoquent souvent cela, surtout dans notre premier EP où nous rêvons d’une machine à remonter le temps afin de pouvoir revenir sur nos erreurs.  

Quatremille : Quelles sont vos inspirations, parallèlement à la musique (cinéma, Arts en général, vie quotidienne) ?

Arthur : Tous les deux, nous avons suivi des études d’arts plastiques et donc les arts graphiques nous inspirent énormément. Mais nous puisons également nos idées dans notre vie quotidienne.

Klara : Les films nous offrent une source d’inspiration importante. Par exemple, avec Blade Runner, nous nous sommes amusés et nous avons créé une musique adaptée à l’ambiance. Pour mes textes, je m’inspire de films qui me touchent afin de retranscrire des histoires à ma manière. C’est plutôt abstrait et personnel, je ne fais pas de copier-coller avec le scénario. Je suis très attirée par les films aux ambiances hors du temps comme ceux de Luc Besson ou comme Interstellar de Christopher Nolan, par exemple. J’adore ce genre d’univers ! 

Quatremille : Vous avez remporté le concours des Sessions d’été au Reflektor cette année… Félicitations ! Au-delà de ça, qu’est-ce que Liège a amené à votre parcours ?  

Metrophona : Liège, c’est une ville qui bouge! Il y a énormément de concerts. Du coup, sur diverses scènes, nous pouvons découvrir des artistes qui nous sont inconnus et qui sont super ! Toutes ces rencontres nous inspirent musicalement. Tout cela nous donne envie de sortir du studio pour partager avec les gens et tenter notre chance. Toutes les villes n’offrent pas autant d’occasions. C’est le gros point fort de Liège !

Quatremille : Avec quel artiste (toutes disciplines confondues) rêveriez-vous de collaborer ?  

Klara : Alors moi, si c’était encore possible, je rêverais de composer un morceau avec ABBA ! (rires) 

Arthur : Si je pouvais collaborer avec un artiste, dans mes fantasmes les plus fous, ce serait sûrement avec un groupe comme Radiohead. Dans la réalité, pour notre prochain EP, nous aurons la chance de travailler avec Gaëtant Streel. C’est vraiment génial car c’est quelqu’un qu’on apprécie tant humainement que musicalement. C’est justement une des collaborations dont on aurait pu rêver. 

Klara : Tous les deux, nous avons hâte de démarrer ce travail avec Gaëtan. Nous avons eu un réel coup de cœur pour son projet  Me And My Machines où la dimension électro nous correspond tout à fait. 

Quatremille : Comme abordé précédemment, votre musique appelle aux images. Envisageriez-vous de mêler musique et vidéo, par exemple ?  

Klara : Clairement ! C’est un rêve de pouvoir associer les deux. J’aimerais beaucoup travailler sur des B-O de films. Je trouve que l’image enrichit la musique ! 

Arthur : Juste réaliser un clip, ce serait génial ! La vidéo apporte une dimension différente à la musique, ce qui est très intéressant. Nous avons eu la chance de travailler sur la musique d’un court métrage indépendant. Il est clair que nous serions friands de pouvoir créer d’autres musiques de films.

Quatremille : Quelles sont vos actualités à venir et où peut-on les suivre?

Metrophona : Grâce aux sessions d’été du Reflektor, nous avons participé aux Connections Urbaines. En 2018, nous enregistrerons un EP qui sera suivi par une release party. Pour accéder à nos dates, il suffit de nous suivre sur Facebook où vous trouverez nos actualités, des photos et des extraits de nos créations. Ensuite, pour la sortie de l’EP, il y a Spotify et Deezer. 

Quatremille : Merci !  

 

QUELQUES PHOTOGRAPHIES © MARINE RIGO

 

On like, on partage et on suit Metrophona sur Facebook et sur Insta !