MATA WANGALA, UN ARTISTE AFRO URBAIN MADE IN LIÈGE

Propos recueillis par N’SINGA Carris / Rédaction : Ludovic Minon / Photographies © Macoredondo

Plus surprenant que jamais, l’artiste belgo-congolais nous dévoile sa carrière mais aussi son univers musical.  Après une présence de quelques années sur la scène hip hop belge, Mata nous démontre à travers ce EP qu’il est non seulement une valeur sûre de la scène urbaine liégeoise, mais aussi un artiste en constante évolution. C’est durant le tournage de la vidéo de son prochain titre issu de son EP intitulé AMANIRENAS que Mata Wangala a reçu l’équipe de Quatremille, afin de nous parler de ce projet.

Quatremille : Pourrais-tu te présenter ?

Mata : Bonjour, moi c’est Mata. Je suis un artiste rap afro-urbain, auteur et interprète belge d’origine congolaise basé à Liège.

Quatremille : Comment définirais-tu ta musique?

Mata : Ma musique est un mix de cultures urbaines (rap, trap) et de sonorités africaines, traditionnelles et modernes. Je la définirais comme étant une musique Afro Urbaine.

Quatremille : D’où vient le nom de MATA ?

Mata : Le pseudo « Mata » est un hommage à ma grand-mère paternelle dont c’était le nom de famille. En lingala, ma langue maternelle, ça veut dire « monter ». Pour un artiste comme moi dont l’objectif est d’être en constante évolution, j’ai trouvé que ça sonnait plutôt pas mal.

Quatremille : Comment as-tu débuté ta carrière musicale ?

Mata : J’ai commencé à l’âge de 14 ans avec des amis dans la cour de récré et dans les ateliers d’écriture en Maisons de jeunes. Mais c’est seulement à l’âge de 18 ans que j’ai commencé à me produire sur scène et à participer à des festivals.

J’ai choisi cette voie tout naturellement parce que j’étais un fan des groupes de rap américains. J’ai d’abord commencé par apprendre leurs chansons par cœur puis, petit à petit, je me suis mis à écrire mes propres textes. Très rapidement, je me suis passionné pour la langue française et j’ai pris du plaisir à jouer avec les mots.

Quatremille : Après avoir été actif sur la scène hip hop Belge, comment explique tu ce changement de cap ?

Mata : J’ai eu l’occasion de sortir plusieurs EP, Street Album, Mixtape, etc. Mais tous ces différents projets avaient la même direction artistique : Strictly Hip-hop avec une grosse influence East coast. Je suis un artiste belge d’origine congolaise et c’est tout à fait naturellement que j’ai été puiser de l’énergie dans la musique africaine pour travailler sur ce nouvel EP Amanirenas. C’est un projet dans lequel je me lâche, expérimente et apporte une dimension nouvelle à ma musique en mariant mon flow aux sonorités afro.

Quatremille : Quels sont les noms des artistes qui t’inspirent le plus ?

Mata : Du côté des États-Unis, les artistes qui m’inspirent le plus sont Jay Z, Kendrick Lamar, Tori Lanez. En France il y a Booba, Youssoupha, MHD entre autres et en Afrique j’aime Falz, Sarkodie, Yemi Alade, Fally…

Quatremille : Dans ton nouveau clip, pourquoi as-tu choisi un son qui a des couleurs rappelant les traditions ancestrales africaines ?

Mata : L’Afrique est clairement au centre de ce EP. Comme les traditions ancestrales et leur part de mystique sont un des nombreux aspects de la culture africaine, j’ai choisi de m’en inspirer pour ce clip et je suis plutôt satisfait du résultat.

Quatremille : Quel est l’origine de ce projet ?

Mata : En 2016 j’ai sorti deux singles : Au bout du monde, un morceau produit par King Kuba avec un gros sample de la voix du chanteur Fally Ipupa, le prince de la Rumba congolaise actuelle. Par la suite j’ai sorti Tu ne peux pas tester, un son « Afro trap », en collaboration avec Dj Flex Mc.

Les nombreux retours positifs que j’ai eu par rapport à ses deux titres m’ont donné envie d’aller encore plus loin.

Quatremille :  Qui est la personne qui a réalisé le clip vidéo de  » DORA MILAJE  » ?

Mata : Le clip a été réalisé par Nooz productions. C’est une jeune équipe prometteuse qui a déjà réalisé pas mal de clip pour divers artistes belges de talent.

Quatremille : Quels sont les projets à venir dont tu aimerais nous faire part ?

Mata : J’ai l’intention de sortir le EP Amanirenas en deux volumes. Le volume 1 pour fin mars/début avril et le volume 2 pour la fin d’année 2018.

Quatremille : Merci !

Rejoignez Mata sur Facebook et sur Youtube pour suivre son actu !