L’ÉMANCIPATION DE MARÙ

Une chronique de Romain Dejardin

Ce 28 mai dernier, la chanteuse liégeoise Marù a sorti 100 DOWNS, un single solo innovant et lumineux produit par Mataya, son réalisateur artistique. Quatremille les a tous les deux rencontrés dans leur studio à la Centrale des Arts Urbains à Liège. 

Marù © Nectar asbl
Marù © Marine Rigo

Marù est en pleine élévation personnelle et créative. Active au sein du collectif Ambrosia avec Indocile & Mr. Clasik, l’artiste vient en même temps apporter une touche de féminité au jeune label Nectar Musiq. La chanteuse a su se détacher du regard d’autrui annonçant ainsi une nouvelle ère, celle du changement. « J’attends le retour des gens car si je l’ai fait c’est aussi pour le partager avec eux, mais c’est plus comme avant où j’attendais la validation », nous explique Marù aux côtés de Mataya qui l’accompagne dans sa création de la composition à la réalisation artistique.

100 DOWNS aborde différents thèmes dont les changements qui constituent la vie et notre façon de s’y confronter. « Si tu changes quelque chose dans ta vie, y’a tout qui change et ça fait du bien. Ce n’est pas négatif de casser un cycle et ça ne doit pas forcément faire peur. Ce son, je ne l’ai pas seulement fait pour les autres, je l’ai fait car j’avais besoin de parler de ça à ce moment de ma vie. » nous confie Marù.

D’une mère chanteuse et d’un père musicien, Marù est bercée par la musique depuis qu’elle est petite, musique pour laquelle elle a toujours exprimé un intérêt particulier. C’est donc naturellement que la jeune femme a commencé à écrire des textes et à les interpréter. « J’écoutais les grandes voix comme Beyoncé, Christina Aguilera, Whitney Houston… Et je me suis rendu compte que je voulais être une grande voix mais que je n’étais pas destinée à en être une. Donc je me suis affirmée en acceptant le fait que je ne suis pas une grande voix. Et depuis, ma musique a changé. » nous confie la chanteuse en toute humilité et connaissance d’elle-même, cette connaissance qui lui permet d’être fidèle à sa personne et de travailler ses sons avec authenticité.

« C’est une nouvelle ère car les gens vont connaître Marù pour de vrai. Avant, je n’étais pas honnête avec moi-même. Là, j’ai enlevé des couches et je me suis rendu compte qu’avant c’était pas vraiment moi. Tu dois être fidèle à toi-même, si ça te va pas ne le fais pas » nous conseille l’interprète encouragée par son réalisateur artistique Mataya. « Crois en toi, fais la musique pour toi et ceux susceptibles de t’écouter. Ceux de ton entourage qui te critiquent, envoie-les tous chier. Si tu fais de la musique, fais ton truc. Que ça marche ou pas, fais ton truc ! Plus tu vas loin et plus tu vas trouver ton essence. »

Marù s’exprime quotidiennement en français, mais elle a choisi de chanter en anglais. « Avant, c’était un choix, car j’avais peur de ne pas m’assumer en français. Puis en anglais, c’est mieux niveau mélodie, plus accessible. Maintenant c’est un choix que je commence à réfléchir car ma sensibilité change. » nous explique l’auteure qui laisse dorénavant plus de place au français dans ses textes comme en témoigne 100 DOWNS.

Proche de Nectar de par leur collaboration au sein du collectif Urban Ardent, Mataya n’en est pas à sa première heure. Le producteur s’est notamment fait connaître en composant pour l’ODC, Swing, Roméo Elvis ou encore pour le groupe de rap liégeois Anonymes. C’est aujourd’hui avec Marù qu’il exerce en tant que producteur mais aussi réalisateur artistique. « J’essaye de prendre un max de recul par rapport à ce que je fais, pour le moment ça fonctionne bien comme ça. J’essaye de ne pas trop freiner la créativité, mais le plus dur c’est de dire stop. Marù est perfectionniste, et moi aussi. Être DA  c’est justement ce qui me pousse à nous arrêter dans notre création. » nous confie Mataya. En tout cas, les deux artistes sont complémentaires et leur entente personnelle comme artistique promet de très belles choses. « Mataya me conseille blindé, c’est comme mon grand frère. Si je doute trop de moi il va me back up et ne pas me laisser toute seule. » ajoute Marù. D’ailleurs, un EP unissant les talents de chacune et chacun est en préparation. À suivre !


100 DOWNS est disponible sur la chaîne Youtube de Nectar Musiq et sur les autres plateformes de streaming.