LIÈGE AU BOUT DES PIEDS

Rédaction & photos : Milan Amélie Nyssen 

« Sept parcours bucoliques et urbains » : c’est le sous-titre alléchant du livre Liège à pied, paru en juin dernier aux éditions de la Province de Liège. Le mois passé, notre rédactrice Milan Amélie Nyssen a eu l’occasion d’en rencontrer deux des trois auteurs.

Le 7 est un chiffre magique. Pensez à l’agent 007, aux 7 nains, aux bottes de 7 lieues ou encore … aux 7 Boules de cristal ! Mieux que les 7 collines de Rome, Charly Bailly, Julien Chapaux et Julian Huls proposent de découvrir les collines liégeoises à travers 7 parcours bucoliques et urbains. Car après tout, Liège est une ville magique … 

Julien Chapaux & Julien Huls, auteurs de Liège à pied © Milan Amélie Nyssen
Julien Chapaux & Julien Huls, auteurs de Liège à pied © Milan Amélie Nyssen

Un dimanche de juillet, j’ai eu la chance de tester une des balades proposées dans le livre Liège à pied en compagnie de deux des auteurs, Julian l’historien et Julien le romaniste. La balade n° 2 nous emmène dans les rues du cœur historique qu’en tant que Liégeoise, je croyais connaître… et pourtant !

Au fil des rues, des ruelles, des impasses, je me rends compte que cela faisait longtemps que je ne m’étais pas interrogée sur ces lieux que j’arpente au quotidien. Sur la Terrasse des Minimes, Julien me demande ce que je vois dans la tâche noire de l’immeuble de la cité administrative. Enfant, je croyais que c’était l’Afrique lorsqu’elle se séparait des autres continents « bien avant les dinosaures ». En réalité, l’auteur avait voulu représenter la Grotte de la nativité, mais aussi un test de Rorschach. « Normalement, l’œuvre était prévue pour être éphémère mais le goudron utilisé s’enlevait mal. Du coup, elle est devenue permanente ! » explique Julian. Cela me fait rire : ça illustre bien les petits imprévus de la vie liégeoise. « Tu vois, tu souris ! De facto, tu vas t’en rappeler. »

© Milan Amélie Nyssen
© Milan Amélie Nyssen

Car dans Liège à pied, pas de restaurants ou de détails sur les musées de la ville. Plus qu’un énième guide touristique, il s’agit de donner un autre regard sur la ville, de susciter un sourire et de proposer aux marcheurs de se réapproprier Liège. 

Entre deux anecdotes, Julien et Julian me racontent la genèse du projet, leurs trois années de recherches, de découvertes mais surtout leurs rencontres avec des « inconnus », ceux qui font la beauté de Liège. Comme celle de Philippe Deitz, amoureux et collectionneurs de lampadaires. C’est grâce à lui que des réverbères au gaz illuminent la place Saint-Barthélemy. Cela peut paraître anodin et pourtant, c’est la passion de ces hommes et de ces femmes qui font de Liège une ville si vivante. 

Une des forces du livre, c’est sans conteste la plume de Julien Chapaux. D’une écriture fine, incisive et jamais prétentieuse, il transmet l’amour – contagieux – des auteurs pour la Cité Ardente.

Bref, j’ai terminé la balade en digne Liégeoise, c’est-à-dire en terrasse, un exemplaire à la main. Et comme les bonnes choses se partagent, je l’ai déjà prêté ! Car, avec des parcours de 3 à 15 km, Liège à pied s’adapte à toutes les chaussures, qu’elles soient promeneuses du dimanche ou adeptes des GR. 

© Milan Amélie Nyssen
© Milan Amélie Nyssen

Commentaires

commentaires