LES CINÉPHILES DE L’OPRL

Rédaction : Milan Amélie Nyssen

Ce samedi 10 mai, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège donnait son désormais bien connu « Samedi en famille » Vous ne connaissez peut-être pas son nom mais vos oreilles le reconnaitront en moins de temps qu’il ne faut pour dire « Je suis ton père, Luke ». Car John Williams n’est autre que le père musical de Star Wars, Indiana Jones ou encore Harry Potter.

© Jean-Louis Wertz

Pour ce concert « Star Wars & co », le public était au rendez-vous. Si la séance était avant tout destinée aux familles, jeunes et moins jeunes étaient présents, venus écouter en live la musique ayant bercé leur enfance. Car le programme musical était une véritable madeleine de Proust pour tous ceux ayant grandi avec le cinéma de Stephen Spielberg, camarade de toujours de Williams.

Les musiciens de l’orchestre ont livré une véritable performance, entre finesse et explosivité. Ils étaient dirigés de main de maître par le chef indonésien Adrian Pravaba, dont la générosité était plus que communicative ! William Warnier, chanteur liégeois, officiait ici en maître de cérémonie un peu canaille pour notre plus grand plaisir.

© Anthony Dehez



À entendre le bravo crié depuis le balcon par un enfant aux dernières notes du thème de Jurassic Park, le pari est plus que tenu pour l’OPRL. Il faut dire que la qualité de ses musiciens offre un écrin particulièrement délicat à la musique de Williams, que ce soit dans le thème d’Hedwige de Harry Potter, dans le « Adventures on Earth » d’E.T. ou encore lors du thème de la liste du Schindler, dont le solo était brillamment interprété par le concermeister Mircea Calin.

Quant aux pressés qui avaient peur de faire la file aux vestiaires et qui se sont levés dès les dernières notes du Raiders Mars d’Indiana Jones, sachez que vous avez manqué le bis … Et quel bis ! Assurément le clou du spectacle : la Marche Impériale.

Commentaires

commentaires