LEODIO, DU CHANT MÉDIÉVAL MADE IN LIÈGE

Rédaction : Sébastien Tong

Tout connaisseur de Liège, même modeste, n’a pu ignorer en quelques coins de la ville le terme latin « Leodiensis », ne serait-ce que pour caractériser son Université. La raison ? Le terme latin désignant Liège est Leodium. Et si ce nom n’avait pas déjà été pris, ce serait probablement celui qu’auraient choisi les membres de l’association Leodio, active dans le chant médiéval. L’absl fête ses 10 ans ce 7 septembre prochain !

L’univers médiéval est plutôt bien représenté en Belgique. Chaque année, de nombreuses foires se succèdent en territoire tant wallon que flamand. En Wallonie, on peut citer Enghien, Comblain-au-Pont, Rebecq, Verviers, La-Roche-en-Ardenne, … Sur de vastes terrains déferlent campements de multiples compagnies aux compétences diverses et variées. Dans une ambiance qui mélange combats d’escrime médiévale, musées d’armements, tirs de canon ou encore artisanat et conte, des adeptes se retrouvent pour partager leur passion. C’est ce que l’on appelle communément le « Med ». Comprenez : « campement destiné à la reconstitution historique de la période médiévale » ! Qui dit Med dit donc rigueur historique et passion de l’époque. Vêtements, nourriture, logement : tout est étudié pour coller au maximum aux habitudes de l’époque. 

Leodio est, dans ce contexte, une perle rare et unique en Belgique : la compagnie s’est spécialisée dans l’étude et la présentation de chants médiévaux. La particularité est qu’à l’époque, on n’écrivait pas la musique de la même manière. Contrairement à nos partitions modernes où tout est écrit, on laissait alors beaucoup plus de liberté. Un travail de fourmi pour le retranscripteur qui s’attache à transmettre au plus près la volonté du compositeur. Pour les chanteurs, le défi est de taille : la musique d’alors utilisait la polyphonie, c’est-à-dire l’art de superposer deux, trois, quatre voix ou plus… qui ne chantent pas toujours la même chose ensemble !

Musique étonnante, déroutante, mais magnifiquement composée, le chant médiéval vaut la peine que l’on s’y intéresse. Leodio, seule association belge à le pratiquer de manière aussi assidue, preste régulièrement en foire médiévale. L’occasion de sortir de nos quotidiens et de découvrir quelque chose de nouveau !

Pour plus d’infos :

LEODIO, groupe de chant médiaval liégeois
LEODIO, groupe de chant médiaval liégeois

Commentaires

commentaires