LENA DORYN : MAKE-UP ARTIST 

Interview > Elena Diouf

 

 

 

 

 

Quatremille a rencontré Lena Doryn, une make-up artiste qui nous parle de son univers et de son art! Nous vous livrons l’interview d’Elena Diouf !

 

 

 

 

 

L’INTERVIEW

 

 

 

 

 

Quatremille : Quelle est ta punchline (credo/maxime) ?

Lena Doryn : Starve the ego. Feed the soul. (Affame ton ego. Nourris ton âme.) Je voulais mettre «In Tyler we trust» mais après je me suis dit : « Ça va, commence pas ».

 

Quatremille : Comment définirais-tu ton projet artistique (influences/activité/objectifs) ?

Lena Doryn : Je suis principalement makeup artist, donc une artiste qui a choisi le maquillage comme discipline. Bon, ça a l’air un peu prétentieux comme ça, mais c’est réellement ma démarche en ce sens où je n’ai plus le regard de la consommatrice par rapport au maquillage.

Mais pas seulement! il suffit de jeter un œil à mon Instagram pour s’en rendre compte (du moins j’espère!). Je suis aussi sollicitée comme directrice artistique. J’aime autant participer aux projets des autres que monter les miens ou en monter pour les autres. J’essaie de ne pas me limiter au niveau créatif, ne pas me mettre dans des cases.

Mes influences sont très larges : bien sûr il y a les grands noms du maquillage et le monde de la mode. Mais au-delà de l’évident, je peux m’inspirer littéralement de tout… Plus on est curieux, plus on a un terrain de jeu mental étendu. Et puis surtout il y a mon père, qui est quelqu’un de très cultivé et qui m’a fait découvrir des dizaines, peut-être même des centaines d’artistes, toutes disciplines confondues.

Au niveau des objectifs, les principaux sont de prendre du plaisir à faire ce que je fais, donner mon maximum, continuer à progresser.

 

Quatremille : Comment tes études de design ont-elles influencé ton métier actuel ?

Lena Doryn : Mes études d’architecture d’intérieur m’ont apporté énormément : en premier lieu, avoir un minimum de bases d’histoire de l’Art, avoir des références, un œil critique, argumenter cette critique. Ça m’a aussi appris à affiner ma démarche, à ne pas faire les choses « parce que c’est joli », pousser mes idées jusqu’au bout. Et puis aussi avoir le soucis du détail. Tout est dans le détail.

 

Quatremille : Selon toi, le maquillage s’apparente-t-il plus à un masque ou à un moyen de se révéler ? Pourquoi ?

Lena Doryn : Vaste question. J’ai envie de dire les deux. Dans la vie quotidienne, le maquillage sert à embellir, mettre en valeur. Coco Chanel a déjà très bien résumé la question : « Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque. » C’est exactement la même chose avec le maquillage. Après, question quantité, chacun fait selon ses goûts, qu’on aime le nude ou le sophistiqué, c’est la façon de le travailler qui va déterminer si le maquillage est réussi ou pas. Par contre, que ce soit aujourd’hui ou à travers l’histoire de l’humanité, le maquillage a aussi beaucoup été utilisé comme masque au sens social du terme. Auparavant pour asseoir un rang social, en rapport avec des rites et coutumes… Et aujourd’hui, pour jouer son personnage social sur les réseaux, se réinventer. Et puis en maquillage artistique, on se rapproche plus de l’idée du masque car le modèle sert de support.

 

Quatremille : Tu sembles voir le maquillage comme une forme d’Art à part entière, mêlant les couleurs, matières et textures. Peux-tu développer cette idée ?

Lena Doryn : Merci de le remarquer, c’est lié à ma démarche artistique : le maquillage est un moyen d’expression. J’ai besoin de ce rapport à la matière, de toucher, de mélanger, d’étaler…

Par exemple les rouges à lèvres de mon kit sont tous écrasés dans des palettes… d’abord pcq c’est plus pratique mais aussi parce que la matière a été travaillée une première fois et ne réagit plus de la même façon lorsque je vais m’en servir.

Ce qui me passionne aussi dans le maquillage c’est jouer avec la chimie : comment tel produit va réagir avec tel autre pour créer une nouvelle matière, détourner un rouge à lèvres en blush, recréer un fond de teint avec une poudre et une crème hydratante… Au niveau des couleurs aussi j’ai une approche plus technique : si je trouve un brun froid je l’achète presque automatiquement

 

Quatremille : Quel serait ton contrat de rêve en tant que maquilleuse ?

Lena Doryn : Key makeup artist… Sur un défilé c’est l’artiste qui créer les maquillages qui sont exécutés le jour J. Ou directrice artistique d’une marque de maquillage… quitte à voir grand, autant voir démesuré. Ça me plairait aussi beaucoup de tenir une rubrique maquillage pour un magazine.

 

Quatremille : Comment comptes-tu faire évoluer ton activité ?

Lena Doryn : D’une part, développer ma clientèle de particuliers, que ce soit au niveau des maquillages occasionnels (mariées, maquillages de soirée…) ou au niveau des cours de maquillage que je donne. J’ai de plus en plus envie de m’associer avec un salon de coiffure ou esthétique. D’autre part, assister d’autres artistes maquilleurs, travailler avec des agences avec un niveau de plus en plus élevé… Mais il n’y a pas de secret, il faut bosser, puis bosser, et bosser encore, rien n’est jamais acquis. J’aime beaucoup cette citation de Karl Lagerfeld : « C’est bien de faire, ce n’est pas du tout intéressant d’avoir fait ».

 

Quatremille : Quels sont tes projets à venir ?

Lena Doryn : Il y en a beaucoup… Je n’aime pas rentrer dans les détails à ce sujet, je suis plutôt du genre à dire « voilà j’ai fait ça » plutôt que « je vais faire ceci ou ça »… Petit teaser néanmoins : il y a des projets en préparation avec des artistes de disciplines variées. Mais pour l’instant : « Chuuuuut, ça bosse ».

 

 

 

 

 

Quelques photos de son travail!

1. Photography: Morgane Gielen

Makeup Artist: Lena Doryn
Model: Fairouz Trivinio Vargas
Hosted By The Dominican hotel Brussels

 2. Photography: Jimmy Bollaerts
Makeup Artist: Lena Doryn
Model: Sanne Dirckx

3. « ISADORA » for Elléments Magazine september issue.

Photography: Tareck Raffoul

Fashion Designer: Pierre-Antoine Vettorello

Stylist: Marjory Wilson Makeup Artist: Lena Doryn

Model: Severine McElrath

Post production: Abdel Kebdani

On like, on partage, et on jette un œil au site de Lena Doryn!