LE FIG.6 OU FESTIVAL INVARIABLE DE GRAPHISME

Rédaction : Fanny Valenzano // Photos © Loris Arnoux, Marine Rigo

Ces 10 et 11 février, le Fig. revient pour une 6ème édition. Au programme, un festival en deux temps pour deux jours consécutifs de découvertes et de discussions autour du design graphique. Rendez-vous aux Brasseurs pour ateliers, tables rondes, conférences et plus encore.

Le Fig. 2020, 4ème édition du festival de graphisme à Liège © Loris Arnoux
Le Fig. 2020, 4ème édition du festival de graphisme à Liège © Loris Arnoux

« Le graphisme est en réalité un prétexte. Grâce à lui, on peut parler de tout et intéresser tout le monde ! » confie Benjamin Dupuis, initiateur du Fig. en 2016 avec Damien Aresta, Jérémy Joncheray et Pierre Smeets, rejoints par Loraine Furter, Rachel Thonart Nardellotto et Estelle Ndjop Pom. Né d’une envie d’amener un peu de culture graphique à Liège, le Festival International de Graphisme est axé sur la rencontre et l’échange et se nourrit d’une idée simple : valoriser le graphisme ! « La particularité du Fig., c’est l’absence de barrière entre organisateurs, orateurs et publics. » complète Benjamin. « Tout le monde est au même niveau : l’ambiance est très conviviale ! »

Fig. 2022, un joyeux bordel

La spécificité de cette édition tient à sa programmation condensée en deux jours de festival. « L’édition précédente s’est déroulée en ligne. Ça nous a permis de réfléchir au format qu’on voulait proposer. » La nouvelle variante, c’est la carte blanche à l’Atelier Téméraire, un jeune collectif français au graphisme engagé. Curateurs de la première journée, ils ne sont donc pas invités mais co-organisateurs. « Ça va donner quelque chose dont on a peu de maîtrise, une sorte de joyeux bordel ! » confie Benjamin Dupuis. « Mais c’est aussi pour montrer que le graphisme ça peut être ça aussi. » Le deuxième jour, c’est l’équipe du Fig. qui reprend le flambeaux. On a donc un festival, un lieu mais deux organisations, deux ambiances.

Concrètement, à quoi faut-il s’attendre ? Le 10 février, l’Atelier Téméraire vous propose un atelier fanzine, une cantine téméraire, une table ronde et débat avec les Atelier Mcclane, Elsa Abderhamani et la Revue Show. Le 11 février, l’équipe du Fig. vous invite à une table ronde sur l’avenir du Fig., une visite guidée du Fond du Fig. avec les Ateliers du Texte et de l’Image et les conférences de D-E-A-L, Fortuno Busca et Félicité Landrivon. Côté clôture, le dernier soir promet d’être un moment fort en échanges accompagné d’une belle ambiance musicale. La programmation se veut diversifiée, dans une parité de genre et d’expérience. « C’est une invitation à se laisser surprendre… Tu ne sais jamais vraiment à quoi t’attendre ! » précise Rachel Thonart Nardellotto, organisatrice du Fig. « Tout ce qu’on peut dire, c’est que vous allez voir des gens passionnés qui discutent de choses passionnantes ! »

Festival Invariable de Graphisme

L’édition 2022 du Fig. est nommée Festival Invariable de Graphisme, clin d’œil au côté complètement variable du festival, en constante évolution et construction. Le 11 février à 16h, une conférence est organisée pour comprendre le processus de création et toutes les subtilités de leur identité visuelle. En effet, depuis 2020, la communication visuelle du festival fait également partie intégrante de la programmation. Cette année, carte blanche au D-E-A-L, un studio graphique belge.

Rendez-vous donc les 10 et 11 février 2022 de 10 à 18h, aux Brasseurs, rue du Pont 26 à Liège. Toutes les activités se font sur inscription via le site du Fig. L’organisation se voit obligée de demander le CST ainsi que le port du masque. Cependant, tous les événements sont entièrement gratuits. Pour rester informés et montrer votre soutien à cette initiative liégeoise, n’hésitez pas à aller suivre le compte Instagram de l’organisation (on nous dit qu’un concours pourrait arriver). Cette année, pas d’appel aux bénévoles : « Le plus important, ce n’est pas que les gens viennent nous aider à mettre les chaises mais que les gens viennent s’asseoir ! »