LADOSHAD: QUAND LE BONHEUR SE TROUVE TOUT PRES

Photographies © Alexandre Landenne, Majiko Majda Koala, Captain Artwork David Hermans, Ledom Photography Dominique Smitz
Interview > Céleste Kabanyana

 

 

 

 

Ladoshad a répondu aux questions de Quatremille ! Nous vous livrons l’interview de Céleste Kabanyana !

 

 

 

 

Quatremille : «  Quelle est ta punchline ? »

Ladoshad : « Personnellement, je ne suis pas trop punchline. J’écris à l’instinct et j’essaye de pousser à la réflexion, sinon ça me rappelle les textes « égotrip », sans thème précis.

Voici un lyric qui résume ma façon d’être : « Cherche pas l’erreur quand le bonheur se trouve tout près, l’être humain aime la complication, l’addition se soustrait. ». »

 

Quatremille : «  Que signifie Ladoshad ? »

Ladoshad : « Au début mon Blaze était Yoda. Ensuite, j’ai cherché un peu… Comme j’ai grandi à Oupeye mais que mes origines sont d’Oujda au Maroc, j’ai pensé l’Arabe d’Oupeye (Oujda) et shad pour shadow, l’ombre. Je sais, c’est spécial mais c’est comme ça !  »

 

Quatremille : «  Comment définirais-tu ton rap : un rap conscient, exutoire, …, autre ? »

Ladoshad : « Mon rap varie selon mon humeur, il me permet de parler de ce qui m’a poussé à vouloir écrire un morceau, d’y raconter des faits qui la plupart du temps font partie du vécu, du ressenti, sans être moralisateur. C’est juste dénoncer… et si parfois on peut capter le flow optimiste, c’est mieux. »

 

Quatremille : « Qu’est-ce qui inspire particulièrement ton écriture ? »

Ladoshad : « Dans l’écriture, je suis seul… donc c’est l’inspiration, mais surtout la créativité que j’amène qui me permet d’avoir des textes clairs et précis. Pourtant, j’ai une écriture très simple et puis tout dépend du morceau, voire de la direction donnée au thème abordé. »

 

Quatremille : « Les instrumentaux de tes morceaux semblent assez travaillés. Avec quel(s) beatmaker(s) collabores-tu ? Créez-vous en interaction ou plutôt « chacun dans son coin » ? »

Ladoshad : « En fait, j’ai toujours bossé avec des beatmakers, notamment Ultrason, Underwater Prod… Là, pour mon dernier projet, j’ai travaillé avec Mpsylon AKN. Les tracks se font avant, en écoutant les instrumentaux. Ensuite, je m’adapte au fur et à mesure, car avec le beatmaker, on change ou on ajoute des mélodies, on aime bien s’échanger des idées. Et les DJs sont toujours présents… comme DJ Beguine from Bx. »

 

Quatremille : «  Ton nouveau projet s’apprête à sortir. Pourrais-tu nous en dire un mot ? »

Ladoshad : « En fait après mon EP « HISTOIRES D’UNE VIE » (https://addictivemusic.lnk.to/HistoiresDUneVie) distribué par Addictive Music France, « Bagdad Café » et Mixtape, collectif regroupant quelques Artistes liégeois (https://www.hauteculture.com/mixtape/19122/bagdad-cafe-mixtapes-rap-belge), je prépare un nouveau projet « Pay or Fuck 2.0″ pour fin 2017. Le clip portant le même nom est déjà disponible sur YouTube. »

 

Quatremille : «  Que dire de la scène rap liégeoise ? Un nom à mettre en avant ? »

Ladoshad : « Il y a énormément de potentiel et beaucoup de copinage… donc le mot à dire, c’est restez vous-mêmes, faites-vous plaisir et continuez sans rien n’attendre de personne ! »

 

Quatremille : «  Liège en une rime ? »

Lado Shad : « On le fait même sans « priviliège » ! »

 

Quatremille : «  Quelles sont tes actualités à venir ? »

Lado Shad : « J’ai quelques dates prévues pour la rentrée, elles seront disponibles sur ma page Facebook. Et puis le 3 septembre, je vous invite au « ARTSTREET FESTIVAL #9 » à Oupeye. Pour la suite, on verra…

BIG up pour votre Magazine Quatremille ! »

 

 

 

 

 

Pour écouter Ladoshad cliquez ici !

 

 

Et quelques images !

 

    

 

On like, on partage et on jette un œil à la page facebook de Ladoshad !

Commentaires

commentaires