LA NUIT ART-I, UNE SOIRÉE SANS RÉPIT

Chronique : Cécile Botton / Photos : EKScreation & Christophe Dehousse

Ce samedi 8 décembre, Art-I fêtait son cinquième anniversaire au Centre Culturel de Chênée. À travers ces quelques lignes, Quatremille vous partage découvertes, rencontres et impressions de cette soirée aussi soutenue que rythmée par différents poulains de Julien Farinella !

Dix-neuf heures tapantes, début des festivités dans un lieu inédit ! Yew invite le public à les rejoindre dans la piscine désaffectée du Centre Culturel. « Pour ce disque-ci, nous avions envie d’enregistrer en live et en public pour retrouver l’énergie des concerts », souffle Jérôme. Comme c’était compliqué pour l’enregistrement en studio, ils n’ont pas trouvé d’autres solutions que de mettre un casque à tout le monde. « On s’est tellement bien amusé », lâche l’artiste, « qu’on a voulu renouveler ce concept ». C’est ainsi que je me suis retrouvée assise sur le bord du bassin. Casque sur les oreilles, je suis bercée par leurs envolées instrumentales qui m’emportent dans un tourbillon sans fin. Une expérience bien particulière où chacun vogue au gré de ses émotions dans un « silence » impressionnant !

© EKScreation

Yew « Art-I, c’est notre colonne vertébrale, le fil rouge du groupe, il est toujours présent dans les bons comme les mauvais moments. C’est un acteur du groupe ! »

Quittons cette ambiance « feutrée », pour rejoindre Mélanie Isaac sur la grande scène. Sa longue silhouette bouge langoureusement au gré de ses mélodies. Une très belle éloquence rythmée par les sons du synthé des années 80… petit clin d’œil à Jo Lemaire !

© EKScreation

Mélanie Isaac« Art-I, c’est un homme passionné par la musique qui met une très très belle énergie dans tous les projets qu’il développe »

Autre scène, autre style… Originalité au rendez-vous avec Greg Houbben ! Son rêve de la nuit devenu réalité, il nous embarque dans son univers jazzy aux touches un rien surréalistes ! »

© EKScreation

Greg Houben« Issu du monde du jazz, Art-I, c’est la découverte d’un nouveau monde qui fait sens ! »

Retour dans la grande salle où Rive présente certains morceaux de Narcose, son nouvel album qui sortira le 1er mars. Electropop aux envolées planantes, des textes où poésie rime avec sens, tel est leur univers !

© EKScreation

Rive : « Avec Art-I, « défilent des citées, des lacs que je ne connais pas… » »

Quant à Céléna et Sophia, elles pétillent sur la petite scène. Impossible de résister à leur joie de vivre ! Dès la première note, vous êtes happés par une dynamique emplie d’émotions positives.  Un duo en pleine ascension que vous pourrez découvrir prochainement dans une interview qui leur sera consacrée !

© EKScreation

CélénaSophia : « Art-I, c’est le début d’une longue aventure qui dure depuis déjà 5 ans… des moments inoubliables ! »

Depuis près de 20 ans, BaliMurphy développe un univers unique mêlant chanson française aux sons harmonieux des guitares, contrebasse, violon, piano et batterie. Ces excellents musiciens vous emmènent dans un univers folk vivifiant. Un moment de pur bonheur !

© Christophe Dehousse

BaliMurphy : « Art-I… une nouvelle famille ! »

Enfin, un peu de répit, le temps que Dalton Telegramme s’installe. J’en profite pour rencontrer Julien Farinella, le créateur d’Art-I, qui m’explique son concept. Tout a démarré avec Yew, il y a une quinzaine d’années. « Je n’étais pas musicien », explique le manager, « mais j’avais envie d’apporter ma petite pierre et de les aider à se développer. » Il débute le management d’artistes en travaillant pour une société de production à Bruxelles. Suite à différentes demandes, il décide de monter Art-I. « Depuis 5 ans, la plupart des artistes qui nous rejoignent chantent en français », enchaine-t-il, « c’est d’ailleurs devenu notre ligne artistique. » Cependant, il reste ouvert à la chanson anglophone et fonctionne aussi au coup de cœur. Autre particularité de la structure, développer un travail collaboratif : «On ne fait pas tout pour l’artiste, mais on l’aide » Pas moins de 18 groupes ont intégré l’équipe. « Il y en a six pour lesquels on gère la carrière de A à Z et pour le reste, c’est beaucoup de booking, mais on est toujours en contact pour faire évoluer les choses tous ensemble. » Un projet qui a pu se développer grâce à l’aide apportée par Ça Balance. « Ils nous ont ouvert la porte sur un réseau de professionnels tant en Belgique qu’à l’étranger », conclut Julien.

© Christophe Dehousse

Il est déjà temps de retrouver le groupe suivant qui nous présente quelques morceaux de Victoria qui sortira en avril 2019. Chez Dalton Telegramme, nouvel album rime avec nouvel univers ! De quatre « daltons », ils passent à cinq. Fanny du duo Faon-Faon a rejoint le quatuor avec ses claviers nous éloignant ainsi de la musique folk et Western de leurs débuts. Par ailleurs, sa voix apporte une sensibilité et un soutien tout en douceur à celle de Quentin.

© EKScreation

Dalton : « Art-I nous dit : « Tant que ça vous plait à vous, on le fait, c’est le plus important. », il est vraiment à l’écoute des envies artistiques de ses groupes. »

Il est déjà minuit passé lorsque François Bijou, le petit dernier d’Art-I, nous propose un show totalement déjanté. Le public en forme se laisse aller au jeu de ses chorégraphies et autres poignées de confettis virevoltants ! Rendez-vous dimanche 16 décembre à 11h chez Peters Fissette en Outremeuse pour un show inédit…

© Christophe Dehousse

François Bijou : « Art-I, c’est tout neuf… ce soir, c’est ma première au milieu d’artistes connus… merci de m’avoir programmé !»

Enfin, mieux vaut tard que jamais, les R’tardataires retrouvent un public gonflé à bloc. Comme d’hab’, humour, jeux de mots et punch d’enfer nous embarquent dans un voyage de pure folie… début d’une folle nuit sans fin !

© Christophe Dehousse

R’tardataires : « Art-I, c’est not’ tonton ! »

Pas prête d’oublier cette nuit d’anniversaire, à l’organisation sans faille ! Merci pour cet accueil chaleureux !  Je souhaite une longue vie à Art-I, car la passion partagée par tous ces artistes vaut vraiment la peine d’être mise en valeur.

© EKScreation

Commentaires

commentaires