JOHAN DUPONT : LES SENSATIONS PAR LA MUSIQUE

Photographies © Eric Grundmann
Interview > Vincent Abieri

 

 

 

 

 

Quatremille a rencontré Johan Dupont, un pianiste de formation classique qui nous parle de son art et de ses nombreuses influences ! Nous vous livrons l’interview de Vincent Abieri !

 

 

 

 

 

L’INTERVIEW

 

 

 

 

 

Quatremille : Quelle est ta punchline (credo / maxime) ?

Johan Dupont : Je n’ai pas vraiment de credo particulier, cela dépend des jours et des situations, de mon état de vie etc… Mais j’aime assez bien cette phrase célèbre attribuée à Platon : « La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées ».

 

Quatremille : Comment définirais-tu tes projets artistiques (influences / activités / objectifs) ?

Johan Dupont : J’aime explorer des horizons éloignés, toucher à des styles en apparence opposés et en faire ma propre synthèse. Les influences sont multiples : Jean Sébastien Bach, Mozart, Ravel Debussy, Gershwin… mais aussi les grands pianistes de Jazz que sont Oscar Peterson, Herbie Hancock, Duke Ellington, Thélonious Monk. Les Beatles également, Sting, Ennio Morricone… Toutes les Musiques que j’entends m’influencent. Dans les projets auxquels je participe, j’essaye de ne pas être dans l’imitation d’un jeu ou d’un style préexistant mais de développer mon propre langage musical.

 


Quatremille : Que dire de ta rencontre avec Garrett List? Pourquoi cette association a-t-elle si bien fonctionné, selon toi?

Johan Dupont : J’ai rencontré Garrett lors de mon passage au Conservatoire Royal de Liège. Il était professeur d’improvisation et j’ai été sensible à son rapport à la musique et au son. Je n’avais jamais envisagé la musique sous cet angle là et nous nous sommes par ailleurs immédiatement bien entendus sur le plan humain.

Nous avons collaboré une première fois en 2007 et depuis lors, nous travaillons souvent ensemble. C’est une personnalité singulière qui réfléchit beaucoup, à propos de la musique et de la place que celle-ci occupe dans la société.

 


Quatremille : De ta formation classique à tes projets musicaux tout à fait intuitifs, de l’académisme à l’improvisation: rares sont les musiciens qui se sentent autant à l’aise dans la production musicale sous toutes ses formes. Qu’en penses-tu?

Johan Dupont : Je considère que la musique est un tout. Je n’aime pas faire de distinction entre tel ou tel type de musique. Pour moi il n’y a pas de différence dans les émotions procurées par l’écoute d’un concerto de Mozart ou une interprétation d’un bon morceau pop ou Jazz. C’est une question de temps et de contexte mais je n’échelonne pas tout cela en catégories distinctes. C’est avant tout les sensations que la musiques procure qui m’intéressent. Le reste est une question de goûts et de conceptions des choses. J’aime les mélanges et les métissages, c’est enrichissant et rafraîchissant. On a trop souvent trop tendance à enfermer tout dans des compartiments et à vouloir tout distinguer précisément. Moi j’aime quand tout se mélange !

 


Quatremille : Tu es né plongé dans la musique et tu vis avec elle quotidiennement. Peut-on faire une overdose? Ou est-ce, au contraire, quelque chose qui t’est essentiel?

Johan Dupont : Pour utiliser une métaphore un peu facile, je considère la musique comme un langage à part entière, et notre métier de musicien comme celui de conteur. Il est bien sûr possible de saturer de parler ; dans ce cas-, on se tait. Votre question reviendrait dès lors à me demander si on peut saturer de parler… Bien sûr! Je crois que c’est nécessaire de s’aménager des breaks de temps en temps, de ne pas toujours être « le nez dans le guidon », sous peine de devenir ennuyeux pour soi et ses auditeurs. Gérer cet aspect des choses fait partie de notre métier. Cela n’empêche pas qu’effectivement, la musique, pour moi, est essentielle, je ne pourrais pas concevoir ma vie sans. Je suis beaucoup plus à l’aise en m’expriment par ce biais-là qu’avec des mots.

 

Quatremille : Que dire de la scène musicale liégeoise?

Johan Dupont : La scène musicale liégeoise est très particulière, il y a un vivier de musiciens « atypiques » qui regorgent d’idées originales dans tous les sens ! Liège a toujours eu cette réputation. Je crois que c’est en partie dû au fait que ce n’est pas une ville comme Bruxelles où Paris, cela favorise un certain esprit « décomplexé » par rapport à certaines choses, c’est plus ouvert et plus convivial. Le revers de la médaille est qu’il est plus compliqué d’en sortir ou d’avoir une diffusion au sens large. Mais j’adore l’esprit de la Cité ardente.

 

 

Les prochaines dates de Johan Dupont:

Le 3 Juin à Chokier avec Steve Houben Et Julie Mossay

Le 8 Juin au Reflektor à Liège avec le chanteur Sacha Toorop

Le 24 Juin aux Chiroux à Liège avec Music 4 A While

 

 

 

 

 

Un peu de musique pour se mettre dans l’ambiance !

 

 

 

 

On like, on partage, et on jette un œil au site de Johan Dupont!