JO: LIEGE C’EST LE PARADIS

Photographies © JO
Interview >  Eugénie Baharloo
Rédaction > Eugénie Baharloo et Thomas Renauld

 

 

 

Quatremille a rencontré JO, dessinateur et illustrateur liégeois! Il a répondu à nos questions et on vous laisse découvrir ce qu’il nous a dit!

 

 

 

Quatremille : Donne-moi ta punchline/crédo/maxime ?

JO : La chance aide parfois ; le travail, toujours.

 

Quatremille : Il y a beaucoup d’humour et (peut-être que je me trompe) de douceur dans ton travail, c’est quelque chose que l’on retrouve aussi dans ta personnalité ?

JO : Oui, c’est même ce qui me définit. Je suis sans cesse émerveillé par les moindres petits détails du quotidien, et j’essaie de tout prendre avec humour. Les gens qui se prennent au sérieux s’ennuient, en tout cas moi je les trouve ennuyants… Je ne veux rater aucune occasion de rigoler ou de rêver un peu, et c’est ce que j’essaie de transmettre à travers mes illustrations.

 

Quatremille : Tu joues parfois avec des icônes ou des références populaires (Frida Kahlo, la Tribu De Dana…) pourquoi ?

JO : Ce sont des références qui me touchent, et qui touchent également un bon nombre de personnes. Par exemple Frida Kahlo, j’adore son travail et elle est super amusante à dessiner. Les références du genre Manau, c’est un clin d’œil à ma jeunesse et à toute la génération 90’s. C’est toujours comique de réfléchir à une compo d’image et à une technique qui fonctionne pour mettre en page une réplique des Spice Girls. J’aime livrer mes interprétations personnelles de références populaires.

 

Quatremille : D’où viennent tes inspirations ?

JO : D’expos, de livres, de fanzines, de blogs… Tout part de personnalités liégeoises comme Aurélie William Levaux, ça passe par Bruxelles avec Thisou et Elzo Durt et ça part vers l’international avec Kitty Crowther, Julie Delporte, Herakut, Atak, et des éditions comme Frémok, Atrabile… J’adore entrer sans but dans une librairie comme le Livre aux Trésors et être touché par tout et n’importe quoi. C’est principalement comme ça que je trouve de nouvelles inspirations, en me laissant surprendre par l’inattendu.

 

Quatremille : Tu es toujours aux études, quels sont tes projets quand tu les auras achevées ?

JO : Je veux toucher à tout. Je veux illustrer des livres, mais aussi monter des expos, m’essayer à la performance, revenir au théâtre, enseigner – j’anime des stages d’arts plastiques depuis 6 ans –, voyager et proposer mon travail ailleurs, j’ai aussi envie de toucher un peu au fashion design et de jouer avec des impressions textiles… Mais là je pars en erasmus en Angleterre, puis il me restera un master en deux ans et une agrégation donc j’ai encore le temps de me décider sur ce que je veux faire quand je serai grand.

 

Quatremille : Liège est-elle une ville propice à la création artistique, crois-tu qu’elle offre suffisamment d’opportunités aux artistes ?

JO : Liège, c’est le paradis. Déjà, cette ville compte deux écoles supérieures d’art, ce qui nous donne un nombre incroyable d’artistes et d’univers différents au mètre carré. En plus, on est bercé par des festivals, des lieux d’expos, des marchés de créateurs, des musées, des théâtres, des événements culturels de tous genres… Liège bouge tout le temps ! la vie festive propice à la ville est super bénéfique à la créativité, la soif de nouvelles rencontres et de découvertes. Liège est une ville extrêmement nourrissante.

 

Quelques photos de ses travaux :

 

    

    

    

 

On like, on partage et on jette un œil à la page facebook de JO et à son Tumblr !