INTERVIEW DE JABA ET KING LEE

 

Pour les 25 ans des JNC, Quatremille a rencontré Jaba et King Lee et vous livrera leur interview dans le mag (sortie le 1er octobre 2016)!

 

Un petit aperçu > l’avis d’un de nos chroniqueurs:

Patrick Thonart :

« J’ai rencontré le Père Noël. Enfin, pas vraiment le Père Noël : Jaba n’a pas de barbe blanche sur costume rouge, on dirait plutôt le Dalaï Lama habillé par Ghetto Blaster. Mais il avait les yeux du Père Noël, Jaba, des yeux de star. Comme le Dalaï Lama. Et Jaba, il s’appelle aussi Didier Mathieu (vous pensiez vraiment que Noël et Lama c’étaient des noms de famille ?) et il a travaillé chez Georges Lucas (ILM) dans des domaines très, très techniques (Concept Design, Map Painting, bref, les sets des blockbusters US avant que les acteurs ne montent sur le plateau faire du thé avec le casque de Vador). Puis, un peu trop fourmi parmi les fourmis, il a quitté Singapour et il est revenu à Liège saluer sa tribu : JNC. Parce qu’il ne pleure pas, Jaba, il n’est pas tout seul : si on fait le Tour du Crew, ils sont plus de 60 à « être JNC », à graffer, hip-hopper, didjéter, dessiner des BD (Jaba vient de sortir « Ennemis »), breakdanser, rapper et faire la fête. C’est beau, ça sent la sous-culture humide, la bière et la fumée. Du Street Art ? Non, pas du tout. Jaba se tourne alors vers son pote King Lee et les deux paires d’yeux s’allument : le Street Art, ça se fait en journée, avec bâches pour protéger le sol, jambon-beurre et bières qu’on partage avec le prof de graphisme venu dire bonjour ; puis on poste le résultat en ligne pour glaner des likes. « C’est pas nous, ça ! ». JNC fête ses noces d’argent : ils ont connu ensemble les débuts héroïques, l’époque du Jaba de lutte (bon, je re-sors), quand on se faisait respecter dans sa rue d’abord, qu’on avait la trouille de se faire piquer en graffant toute la nuit. C’était aussi un engagement, celui que chante Starflam. Fini tout ça. Aujourd’hui, les seuls qui doivent les avoir bien accrochées pour bosser, ce sont les graffeurs de trains : la SNCB n’apprécie toujours pas. Comme quoi la mobilité à Liège, ça reste un sujet chaud ! »

 

Aussi, quelques photos d’archives, à l’ancienne!

 

medley-jnc

 

Pour patienter, on check l’agenda du mois d’expo, jam de graffiti, concerts, etc. d’anniversaire qu’ils nous on concocté, sur leur page facebook : jnckingz!