JAUNEORANGE : LE RETOUR DU FANZINE

Rédaction : Sarah Uenten // Visuels © JauneOrange

Le label liégeois JauneOrange publie son troisième fanzine à l’occasion de son vingtième anniversaire. Un bon moyen pour renouer le contact avec un public mais aussi de rassembler des passionnés de culture alternative. Sébastien von Landau, membre du groupe The K et actif chez JauneOrange nous en parle.

Fanzine n°3 du label JauneOrange © JauneOrange - Anaïse Lafontaine
Fanzine n°3 du label JauneOrange © JauneOrange – Anaïse Lafontaine

Le fanzine, un objet rétro futuriste

Pour célébrer les vingt ans du label JauneOrange, la création d’un fanzine était un clin d’œil à leurs débuts. « Le but était de retrouver une connexion avec notre public sans devoir passer par les réseaux sociaux » explique Sébastien von Landau. « On ne veut pas faire de l’auto-promotion mais plutôt aller chercher des passionnés de musique et plus largement de culture alternative. » En partenariat avec le magasin de vinyles Lost in Sound et des librairies indépendantes de Liège, ce dernier numéro met en avant le groupe Ode To Space Hassle et la graphiste Anaïse Lafontaine mais aussi des coups de cœur musicaux ou un strip de PéPé Wistiti.

Un label, mais encore

« Les groupes de JauneOrange ont joué dans le monde entier »

Label, organisateur de festival, éditeur, JauneOrange a plusieurs cordes à son arc. Son histoire débute il y a vingt ans par un collectif musical qui a soif d’aventures. Très vite, le besoin de sortir des disques se fait ressentir et le label naît. Avec plus de 200 artistes signés, JauneOrange a su trouver sa place dans le paysage musical indépendant et alternatif. 

Mais JauneOrange est aussi un organisateur d’événements ! Micro Festival, nombreux concerts au Kultura,… Et avec les récentes sorties musicales, les artistes n’ont qu’une envie : remonter sur scène ! 

Un avenir pour le fanzine ? 

Avec les sorties d’albums repoussées et les concerts annulés, les membres du label ont pu se concentrer pleinement sur ce nouveau projet. « Le fanzine a vu le jour grâce au confinement. Chacun a pu libérer du temps pour faire naître ce projet. » Trois numéros supplémentaires sont en préparation à raison d’un fanzine tous les deux mois. Le label liégeois pourrait bien continuer sur cette belle lancée si le public est au rendez-vous et si les ressources le permettent. « Si on voit qu’on a fait le tour de la question et qu’on tourne en rond, on attendra sûrement quelques années pour relancer la machine. »

Curieux de les découvrir ? Les trois premiers fanzines sont toujours disponibles à la Librairie Silex, au Livre aux Trésors ou encore à La Grande Ourse. Vous pouvez également vous procurer le prochain numéro dès le 15 mai !

Suivre JauneOrange sur les réseaux sociaux :
> Instagram
> Facebook