AMETHYS : TROUVE UN TRAVAIL QUE TU AIMES ET TU N’AURAS PAS À TRAVAILLER UN SEUL JOUR DE TA VIE

Photographies : Améthys / Oscar Medina Cervantes

 

Quatremille est allé à la rencontre d’Améthys, créatrice de bijoux et vous propose son interview !

Quatremille : Bonjour ! Pourrais-tu nous donner ta punchline, ton credo ? Nous parler de ce qui te guide ?

Améthys : Le fameux proverbe « trouve un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie », c’est un peu ce qui se passe pour moi ces derniers temps. Dans la vie en général, ce qui me guide, c’est la passion, quelle qu’elle soit. C’est l’amour de la famille, des amis, d’un couple et le partage : le partage de moments qui nous rendent plus fort. Dans mon métier de bijoutière, c’est l’envie d’apprendre, d’évoluer et de toujours me surpasser.

Quatremille : Comment décrirais-tu ton projet, Améthys, en quelques mots ?

Améthys : Améthys, c’est un projet qui se développe depuis maintenant huit mois. Une marque de bijoux entièrement réalisés de manière artisanale de l’imagination à la création, dans mon atelier. Cela me permet de partager ma passion pour le monde de la bijouterie et mon univers ethnique et moderne qui me tient à coeur.

Quatremille : Quel paradoxe fort définirait au mieux ton univers, ton identité, tes bijoux ?

Améthys : Je ne vois pas vraiment de paradoxe correspondant à mon univers mais il y a par contre une ligne conductrice : l’association des matières brutes avec des formes géométriques et délicates, ainsi que le travail de bijoutier alliant force et sensibilité.

Quatremille : Tu parles de tes bijoux comme d’objets « uniques et singuliers ». Selon toi, qu’est-ce qui te différencie des autres joailliers/ères ?

Améthys : Je considère qu’un bijou est unique et singulier quand il est réalisé à la main. Il a donc une histoire, il est authentique. Ce qui me différencie, c’est tout simplement mon univers, mes inspirations, un métissage entre ethnicité et modernité. L’association des formes géométriques et pures et le travail de la matière brute.

Quatremille : Lorsque tu parles de ton travail, tu reviens souvent sur l’idée de « contraste ». Pourquoi ?

Améthys : J’adore le contraste en général, deux choses complètement différentes qui, ensemble, se mettent en valeur l’une et l’autre. C’est comme ça que je vois les choses dans la bijouterie, mais pas que. Je considère que le contraste donne un résultat plus fort, il donne plus de caractère. C’est ce que j’essaie de transmettre dans certains de mes bijoux, en contrastant les textures, les rendus, le polissage, et bientôt les matériaux (pour mes prochaines collections).

Quatremille : Tu abordes souvent la notion d’authenticité, également. Qu’est-ce qui constitue l’authenticité d’un bijou selon toi ?

Améthys : C’est son histoire, ce qu’il transmet, ce qu’il inspire. Un bijou fait industriellement n’a pas la même authenticité qu’un bijou fait de la main d’un artisan. L’artisan donne de sa personne, de sa passion et de son énergie pour le créer, ça se ressent et ça change tout selon moi.

Quatremille : Pour quelle(s) raison(s) as-tu décidé de travailler à la main ? Est-ce en réaction aux réalités de la société actuelle ou par simple envie personnelle ?

Améthys : Tout simplement parce que j’adore ça. Être maître de la matière, la façonner, la définir, la mettre en forme pour avoir le résultat voulu, c’est juste passionnant. C’est tellement gratifiant de voir l’évolution d’un bijou. Et en effet dans notre société actuelle il y a de moins en moins d’artisans, tout se fait à la chaîne, pour « gagner du temps ». Il n’y a plus cette authenticité.

Quatremille : Quelles sont les matières avec lesquelles tu préfères travailler ? Et pourquoi ?

Améthys : Pour l’instant, je travaille surtout avec les métaux (laiton, argent, or) et j’adore ça. C’est impressionnant de pouvoir travailler le métal et d’en faire ce qu’on veut. D’autres matières s’immisceront dans les collections Améthys mais je vous laisserai le découvrir en temps et en heure.

Quatremille : Avec quel créateur/trice rêverais-tu de collaborer ? Serait-ce forcément un(e) joallier/ère ?

Améthys : C’est difficile comme question. J’aime beaucoup les collections de la marque SATELLITE, le mélange des matières, des couleurs et leur inspiration qui vient d’ailleurs. Ça me parle bien. J’aime aussi beaucoup la marque française appelée Paulette à bicyclette. Elle crée des alliances inspirées de la nature par leurs textures et leurs reliefs. Je suis ouverte à toutes sortes de collaboration, pas forcément dans la joaillerie, du moment que c’est dans le domaine de l’artisanat et de la créativité.

Quatremille : Sur ton site, tu as lancé le concept de « bijou sur commande ». Pourrais-tu nous en dire plus ?

Améthys : La rubrique « bijou sur commande » signifie que je fais aussi des bijoux sur mesure, selon les envies, les projets de chacun. Je m’adapte également dans le cas où quelqu’un veut personnaliser un modèle déjà existant, c’est possible.

Quatremille : Que peut-on souhaiter à Améthys dans un futur proche ? Quels sont tes projets à venir et on peut-on te suivre ?

Améthys : On peut me souhaiter d’évoluer et d’apprendre encore plein de choses parce que je n’ai pas fini et ça, c’est génial ! L’année 2018 promet d’être chargée : d’autres collections, d’autres matériaux mais toujours dans cet univers ethnique qui me tient à coeur. J’aimerais aussi me développer au-delà de la Belgique.

  • J’ai mon eshop sur lequel il y a toutes mes collections et mes points de ventes : amethys-jewels.com
  • Ma page facebook : @amethysshop
  • Mon instagram sur lequel j’essaie de partager au maximum ma vie à l’atelier : amethys.jewels.

Quatremille : As-tu quelque chose à ajouter ?

Améthys : Juste merci ! Merci à ceux qui me font confiance et qui me permettent d’évoluer et de repousser mes limites.

Quatremille : Merci et à bientôt !

 


Ci-dessus © Oscar Medina Cervantes


Ci-dessus © Oscar Medina Cervantes