Liège, Reportage photo, soirée

HYBRID NIGHT : UN MÉLANGE DE GENRES

HYBRID NIGHT : UN MÉLANGE DE GENRES

Chronique : Serena Thielens / Photographies : Antoine Romain

Le 20 octobre, je me suis rendue à la deuxième édition des soirées Hybrid Night au Reflektor. Le concept Hybrid Night est représenté par un nouveau collectif liégeois dont le but est d’organiser des soirées-concerts mélangeant différents styles musicaux, en proposant des artistes locaux pointus et émergents.

Une uniformisation des soirées dans un seul style est de plus en plus présente en région liégeoise. Hybrid Night se fixe pour objectif de proposer de nouvelles soirées plus fournies quantitativement mais aussi qualitativement.

Il est 20h30. Je me prépare pour sortir. J’enfile une couche, deux couches de pulls. Me voilà à l’extérieur, il fait encore plus froid que je l’imaginais. L’automne bat son plein. J’arrive à la soirée, la prestation de Section Four a déjà commencé.

Comme détaillé dans un article précédent, Section Four est un collectif de vieux potes réunis depuis un an sous l’impulsion de Jérémy Riccardo. Mais c’est aussi un label musical axé hip-hop. Ce collectif est constitué de Jérémy en tant que producteur/DJ, de plusieurs MC’s, de deux beatmakers/producteurs  et d’un graphiste. Section Four travaille également avec des rappeurs ayant des projets solo en préparation.

Lors de leur prestation, l’ambiance est au rendez-vous même si le public est moindre. À tour de rôle, les membres du collectif ont donné tout ce qu’ils avaient pour satisfaire le public : dynamisme, vitalité et passion. Bien que quelques petites erreurs scéniques pointent parfois le bout du nez, le collectif a fait de son mieux pour séduire son public.

La deuxième partie de soirée était composé de trois dj electro/ trap : Up High collective, Thomas Defise et le petit protégé de Roméo Elvis, Le Motel. En ce qui me concerne, cette deuxième partie de soirée ne correspondait pas à mes attentes. Up High collective, avec sa trap calme et envoûtante, fut une transition parfaite à Section Four certes, mais la succession de trois artistes au style similaire était pour moi une erreur de programmation.

Je n’ai rien à dire de particulier sur la prestation de Le Motel, qui selon moi, était réussite. Néanmoins, de mon point de vue, elle aurait dû se produire dans des conditions différentes. L’alternance de genre entre rap et electro aurait donné un certain dynamisme à la soirée, qui, personnellement, m’aurait donné l’envie de rester jusqu’aux petites heures.

Je constate tout de même que le concept Hybrid Night a séduit un certain nombre de personnes. Il met l’accent sur un prix démocratique pour les étudiants, et favorise donc l’accès à la culture pour les jeunes. Pour un concept nouveau et débutant parmi les nombreux déjà existants, les organisateurs peuvent être satisfaits de leur travail et se réjouir d’un éventuel prochain événement.

© ANTOINE ROMAIN

Commentaires

commentaires

You may also like
DENZO, GUITARISTE ET LUTHIER OU LES DEUX FACES DE LA GUITARE
Artiste, Créateur, Découverte, guitare, Interview, Liège, Luthier
DENZO, GUITARISTE ET LUTHIER OU LES DEUX FACES DE LA GUITARE
14 novembre 2018
R COLLECTIF, DE LA CHARTREUSE À LA ZONE
Collectif, La zone, Liège, Nouveau projet, soirée
R COLLECTIF, DE LA CHARTREUSE À LA ZONE
14 novembre 2018
QUAND LIÈGE TOURNE AU RYTHME DU FIFCL
Festival International du Film de Comédie de Liège, Liège
QUAND LIÈGE TOURNE AU RYTHME DU FIFCL
13 novembre 2018

X