« FORMIDABLE » : M’SIEUR 13 EST DE RETOUR !

               Rédaction : Cécile Botton / Photos : Pierre Kroll, Mustapha Mezmizi, Gaëtan Streel & M’sieur 13

Il y a tout juste un mois sortait « formidable », le nouvel opus de M’sieur 13. Des textes aussi sensibles qu’engagés, vibrant sur une musicalité éclectique, avec pour seule envie de titiller les oreilles et l’esprit de 8 à 88 ans ! Rencontre avec un drôle de zèbre débordant d’humanité.

© M’sieur 13

« M’sieur 13 »

Yves Verbeelen, ou M’sieur 13 de son nom d’artiste, se définit poète. Enfin, « Je n’aime pas le terme “ poète ” écrit normalement : j’y ajoute un “ h ” et ça donne “ poèthe ”, un terme plus “ poético-éthique ” à mon goût, plus en rapport avec mes valeurs sociales et militantes. “ Cosmo-poèthe ”, même, parce qu’après le chaos vient le cosmos. », lâche d’emblée l’artiste. La référence vient de Nietzsche : « Il faut encore avoir beaucoup de chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse. »

Mais d’où nous vient cet oiseau sorti de nulle part ? Au départ, des potes d’un groupe de rock lui demandent d’écrire en français, puis de prendre la place du chanteur. De fil en aiguille, Yves abandonne la photographie pour entrer dans le monde de la musique. C’est ainsi qu’il crée son personnage : M’sieur 13. « Un mix de tout ce que je suis dans ma vie artistique… Puis, en 2009-2010, j’ai arrêté de perdre mon temps à gagner ma vie et je suis devenu M’sieur 13 à temps plein… J’allie musique, slam, coaching et écriture aussi bien pour moi que pour les autres. »

En 2015, il commence à donner des ateliers d’écriture où se côtoient chansons et slam, mais aussi la poésie qui l’accompagne depuis l’enfance. Aujourd’hui, il est professeur invité dans certaines Hautes Écoles où il donne des ateliers étiquetés « slam ». Parallèlement, il en anime d’autres qui s’adressent aux élèves du primaire et du secondaire, ainsi qu’aux adultes… « J’appelle cela des ateliers d’écriture créative, entre slam corporel et poésie gesticulante. » À côté de cela, il s’attelle toujours à l’écriture poétique et a d’ailleurs quelques livres en préparation. « Je n’aime pas les appeler recueils, car, pour moi, c’est toujours en mouvement : c’est un peu l’occasion de faire le point et de vider mon sac à mots, pour voyager léger et aller plus loin… » confie ce jongleur de lettres.

« Formidable »

« Au départ, on m’a proposé d’écrire pour le jeune public par rapport à mon personnage… J’ai trouvé ça super, si cela pouvait être utile, mais compliqué à affiner. Cela a pris quelques années pour que l’idée fasse son chemin… Puis, finalement, le confinement aidant, j’ai eu du temps et j’ai bouclé le projet qui portait alors le titre : “ Il était une voix, M’sieur 13 ”. »

« Formidable » trouve son origine dans la caricature que Pierre Kroll lui a offerte. « Comme je n’avais pas vraiment de nom à donner à l’album, et que j’aime beaucoup les définitions, tout s’est mis en place naturellement, car “formidable” vient du latin “ formidabilis ” qui signifie redoutable. » Eh oui, dans un certain sens, on peut le dire, cet album est redoutable. À travers ses 9 titres, il nous parle de la différence, du handicap, des familles recomposées, des sans-abris, de tout ce qui peut amener le débat et l’élargir… Son fil rouge : « C’est dans la différance que se cultive l’intelligence. » Oui, oui, vous avez bien lu, « différance » avec un « a », comme dans la « déconstruction » de Derrida. Par ailleurs, les 9 chansons sont disponibles sur toutes les plateformes. Il n’y aura pas de CD physique.

© Gaëtan Streel

Seul, à deux, à trois, à quatre en scène… Et plus si affinités

« Tout est possible, tout dépend des budgets ! » Au départ, Yves a écrit ses morceaux voix-guitalélé (son instrument). Ceux-ci ont été revisités puis redéfinis avec son comparse et ami bassiste, Benoît Poncin. Mais, en studio, le line-up a évolué, avec eRno Le Mentholé qui a enregistré l’album pour le label Homerecords.be. Ce dernier rejoint l’aventure avec son clavier et ses programmations, qui permettent une évolution au niveau artistique. « Ça me touche, d’autant plus que c’est l’un des meilleurs claviéristes que je connaisse, non seulement en termes de jeu, mais aussi et surtout en termes d’idées… De plus, avec les mixes réalisés par Michel Van Achter au studio, ils ont réussi à retranscrire, à travers les différents instruments, tout mon ressenti lié à l’écriture et la composition. » Maintenant, il ne reste plus qu’à répéter et prévoir des résidences afin que le spectacle soit fin prêt pour la saison 2023-2024.

Un objet poétique, deux idées…

D’une part, il y a le spectacle, avec une partie des chansons enregistrées entrecoupées de parties slamées qui ne sont pas sur l’album et, d’autre part, l’objet poétique destiné au jeune public, dès 8 ans, ainsi qu’à leurs parents. « Par rapport au contenu, je voulais un objet différent, un objet plus «  poéthique » qui sera vraiment le reflet du spectacle. » Il s’agira d’un livre pourvu de codes-barres afin de pouvoir télécharger chaque morceau, voire l’album, directement sur le site du label. On pourra ainsi le proposer à un prix démocratique. Ce sera une collaboration avec la Maison de la Poésie d’Amay. De plus, chaque titre sera illustré, et peut-être complété par une série de questions ouvertes en lien avec les thématiques abordées. « C’est vraiment à destination des enseignants, des enfants et de leurs parents : un “ trucmuche ” qui puisse passer de mains en mains et aller au-delà de l’écoute, pour entrer dans un “ bazarchouette ” qui touche aux 5 sens, en écoutant le sixième… ».

Avec ses textes pleins de sens et sa musique tantôt soft, tantôt endiablée, M’sieur 13 a juste l’envie de nous toucher que l’on soit enfant ou adulte. « J’ai testé les morceaux devant un public d’adultes… En plantant le décor, nous avons embarqué pour voyage en amnésie, pour retrouver l’enfant perdu en nous… Et ça fonctionne ! C’est la raison pour laquelle le spectacle est étiqueté Jeune et Tout Public. »

Et de conclure… M’sieur 13, en 3 mots

« Slam, chansons, ateliers : les trois côtés qui me définissent et forment le triangle de tout ce que je fais… Et de qui je suis. ».