TOUTANKHAMON À LIÈGE : À LA DÉCOUVERTE DU PHARAON OUBLIÉ

Rédaction : Giulia Calamia // Photos : Valentin Conraads

Du 14 décembre au 31 mai 2020, se déroule une exposition d’exception sur le plus célèbre des pharaons, Toutankhamon. Sous la direction de Simon Connor, de Dimitri Laboury, ainsi que de René Schynts, cette exhibition d’envergure offre un parcours innovant sur une des plus importantes trouvailles de l’histoire de l’archéologie et son instigateur, l’archéologue Howard Carter. Entre images d’archives, pièces rares provenant de collections privées et internationales, qualité technologique, reconstitutions uniques et copies à l’identique, cette immersion des visiteurs dans l’Égypte pharaonique en émerveillera plus d’un.

Exposition Toutankhamon, à la découverte du pharaon oublié 2019-2020 à Liège, Guillemins © Valentin Conraads
Exposition Toutankhamon, à la découverte du pharaon oublié 2019-2020 à Liège, Guillemins © Valentin Conraads

Liège, Toutankhamon et Howard Carter

Le centenaire de la découverte du tombeau de Toutankhamon (en novembre 1922) approche. La Belgique, et Liège en particulier, semble le lieu tout indiqué pour le célébrer, de par  son ancrage égyptologique et son implication dans cette discipline scientifique. Ainsi, cette exposition met en avant deux histoires croisées : celle de Toutankhamon, pharaon oublié pendant des milliers d’années, et celle d’Howard Carter, archéologue profane au destin exceptionnel dont le talent et la persévérance ont marqué l’archéologie d’hier et d’aujourd’hui.

Parmi les pièces maîtresses de l’exhibition, citons la reconstitution à l’identique du tombeau de Toutankhamon tel que Carter et son équipe l’ont trouvé il y a presque cent ans, ainsi que la présentation de tous les objets présents lors de la découverte. Mais encore, deux premières mondiales : la reconstitution d’une chambre du palais royal ainsi que celle de l’atelier de Touthmose, sculpteur à l’origine du célèbre buste de la reine Néfertiti, la mère de Toutankhamon.

Une approche pédagogique à travers narration et immersion

Un des aspects les plus fascinants de l’exposition tient dans l’explication des méthodes archéologiques, anciennes et modernes, employées par les spécialistes afin d’étudier le tombeau du pharaon. Les indices qui ont guidés Carter vers sa découverte, la façon dont la momie a été extraite de son sarcophage, l’étude de l’ascendance de Toutankhamon grâce à la paléogénétique ou encore la reconstitution des étapes de sculpture ayant abouti à la création du buste de Néfertiti.

La particularité de cette exposition ? Elle ne cherche pas à exhiber la magnificence des trésors retrouvés par Carter, mais plutôt la richesse des informations apportées par cette découverte aussi bien sur ce jeune pharaon que sur toute son époque. Et ce via une approche pédagogique afin de toucher un large public : c’est à travers la narration et l’immersion que les visiteurs approcheront cette incroyable expédition archéologique et ses implications. Grâce à ses différents degrés de lecture, l’exposition s’adaptera aux goûts et aux intérêts de chacun.