LES ENFANTS DU HASARD: UN FILM DE THIERRY MICHEL & PASCAL COLSON

Chronique > Cécile Botton

 

 

 

Il y a peu Quatremille s’est rendu à la projection des Enfants du Hasard. Voici notre compte-rendu!

 

 

 

 

LA CHRONIQUE DE CÉCILE BOTTON

 

 

 

 

Lundi 10 avril 20h45, doucement les lampes s’éteignent et nous voici transportés au pied du charbonnage du Hasard situé à Cheratte non loin de ViséUne heure quarante de pur bonheur où nous suivrons les élèves de la classe de Madame Pirlet. Quelle heureuse idée d’ailleurs de nous faire vivre une année scolaire avec ces élèves de dix, onze ou douze ans dont la fraicheur mais aussi la maturité nous feront sourire et même rire à maintes reprises! Sans oublier l’enseignante, engagée à 100% dans son métier, qui n’hésite pas à bousculer ses élèves!

Cependant, j’ai été particulièrement intéressée par le point de vue du cinéaste qui a choisi de nous montrer une école ouverte sur la société. En effet, les élèves d’aujourd’hui ne seront-ils pas les citoyens de demain, amenés à prendre part activement dans la société qui je l’espère restera démocratique ?

Thierry Michel met ainsi à jour un des enjeux fondamentaux de l’école souvent laissé pour compte… Et pourtant, à quoi pourrait servir la lecture, l’écriture, les mathématiques si l’on n’a pas développé l’esprit critique des élèves. Tout au long de la projection, nous voyons Madame Pirlet aborder avec eux des sujets tels que le mariage, la religion, le port du voile, les attentats, le suicide, le harcèlement…. Thématiques souvent amenées par les aléas de l’actualité. Elle les pousse à réfléchir, à affirmer leur opinion, provoque des confrontations d’idées… De plus, le face à face enfant-caméra qui suit chaque débat accentue l’intérêt de pousser chacun à exprimer et argumenter ses idées.

Par ailleurs, en utilisant le site minier comme fil conducteur, le réalisateur met également en évidence la nécessité de connaitre ses origines. Assurément, si lon veut s’insérer positivement et activement dans la société, ne doit-on pas savoir d’où l’on vient et pourquoi on est là ?

Bref, ce film présente une autre vision de l’école qui, à l’heure actuelle et au vu des différents événements sociétaux, renforce l’importance d’enseigner l’histoire de ses origines et de s’ouvrir sur le monde ! Enfin, n’oublions pas cette scène finale où ces enfants joyeux pédalent vers d’autres horizons qui nous ouvrent une porte sur un avenir rempli d’espoir!

N’hésite pas à regarder la bande-annonce du film!

 

 

 

 

 

Un film à voir aux Grignoux!