DRAG ME TO HELL : LA SOIRÉE PUNK UNDERGROUND DÉBARQUE À LIÈGE AVEC COCAINE PISS

« Tout le monde est libre, on ne sait plus qui est qui et c’est ça qui est fun. Le fait de se déguiser, ça désinhibe vachement ! » raconte Mathias. Chaînes, harnais, latex et autres fantaisies sont au rendez-vous, mais on nous rassure : pas besoin de se déguiser pour entrer. « Tout le monde est le bienvenu ! Mais un accessoire en latex ou un collier de chien, ça reste toujours sympa »