DEUX JOURS AU FIG : RENCONTRES ET DÉCOUVERTES

Rédaction : Fanny Valenzano / Photos : Fig. Festival

Le Fig.6, Festival Invariable de Graphisme, a investi les Brasseurs ces 10 et 11 février pour deux jours de rencontres et de discussions autour du design graphique. Si vous n’avez pas eu la chance d’y participer, voici ce que vous avez manqué.

© Fig. Festival

Un premier jour sous le signe de l’Atelier Téméraire

Cette 6ème édition débute par une journée entièrement orchestrée par l’Atelier Téméraire, un jeune collectif français. Au programme : atelier, cantine et table ronde. Dix heures trente, début de l’atelier fanzine. L’idée est de créer en groupe des images autour de l’anonymat, la thématique du jour. Le collectif nous explique en quelques mots sa démarche et nous montre le matériel à disposition. Un peu hésitants, nous nous lançons. Entre peintures, cutters, marqueurs et gaffer, de petits groupes se forment. Les maitres mots de cette séance sont liberté et expérimentation. À partir des grandes affiches mises à disposition, tout le monde se met à déchirer, découper, plier et jouer avec tout ce qui passe sous la main. C’est l’occasion de discuter brièvement avec l’un ou l’autre membre du collectif. La création est mise en pause à midi, pour la cantine : un repas fait maison à prix libre. L’opportunité de se retrouver, de discuter, un cidre made in France à la main. À 14H30, la journée se poursuit avec une table ronde composée de Elsa Abderhamani, l’Atelier McClane et la Revue étudiante « Show ». La question de la signature, du pseudonyme, du travail collectif, de la revendication de son nom ou encore de liberté de l’anonymat sont abordés ; un échange intéressant mais quelque peu décousu. Après un petit tour à la librairie collective du Fig., l’atelier fanzine se poursuit. L’élan du matin légèrement retombé, les groupes reprennent petit à petit leurs créations éditoriales. La journée se conclut un peu plus tard par une mise en commun des productions menée par l’Atelier Téméraire.

Une deuxième journée menée par le Fig.

© Fig. Festival

Après une table ronde sur l’avenir du Fig., une visite du fond du Fig. aux Ateliers du Texte et de l’Image, place aux conférences ! On débute avec celles de D-E-A-L, s’en suit une première table ronde surprise avec Le Signe Design ainsi qu’une deuxième avec Le Signe menée par Loraine Furter et Camille Circlude. Mais c’est surtout pour les conférences de Vincent Tuset-Anres et de Félicité Landrivon qu’on s’est rassemblé. Vincent nous présente alors ses deux projets collaboratifs : Fotokino Busca et Fortuno Busca. Intéressante et accessible, cette conférence nous parle de l’expérimentation et de la transmission dans le domaine de l’image imprimée. Vient ensuite le tour de Félicité Landrivon qui clôture le festival. Pendant une heure, elle nous plonge dans son travail graphique qu’elle qualifie de « à l’arrache », une pratique un peu underground du design. Entre récupération et humour, son processus de création est unique. Un vrai plaisir à découvrir.

Bref, deux jours denses et intenses ! L’occasion de découvrir de nouvelles pratiques et de discuter autour de sujets qui nous animent. Tout pour plaire aux amateurs de design graphique. On s’y voit l’année prochaine pour une septième édition ?