artistes, Chanson, Interview

CHICOS Y MENDEZ… UNE FUSION DE STYLES SANS LIMITE !  

CHICOS Y MENDEZ… UNE FUSION DE STYLES SANS LIMITE !

 Interview : Cécile Botton / Photos : Benoît Dive

Lors de la venue de Chicos y Mendez au Reflektor, Quatremille est parti à leur rencontre. David Méndez Yépez, chanteur et leader du groupe s’est prêté au jeu de l’interview. Nous vous livrons ses confidences. Envie de les voir ou revoir, ils se produiront le 15 septembre à Herstal dans le cadre du Festival Mix’ité.

© Benoît Dive

C’est à la fin des balances que je suis partie à la rencontre de David, un artiste complet à la fois auteur, interprète, compositeur, guitariste et percussionniste. D’emblée, le chanteur me conte son parcours. « Je compose et j’écris depuis que je suis ado », me souffle-t-il. Il y a cinq ans, il a la chance de croiser la route de Thibault Quinet, son guitariste. C’est le début d’une nouvelle aventure.

© Benoît Dive

Ensemble, ils arrangent les premiers morceaux. La plupart de ceux-ci sont en Espagnol. « D’ailleurs,  le nom du groupe », explique David, «  représente à la fois le symbole d’une aventure collective faite de rencontres perpétuelles et de collaborations sans contrainte et le point de rencontre entre mes origines latines et mon identité belge principalement incarnée par le groupe. » En effet, ses musiciens proviennent des quatre coins du pays.

© Benoît Dive

Un premier EP, Siempre de pie -Toujours debout-, voit le jour en 2016. Dans la foulée, les concerts s’enchainent tant en Belgique qu’en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Espagne. « J’ai l’impression », poursuit David, « qu’il y a vraiment un espace dans ces pays pour la musique que nous proposons ». Au départ, considérée comme de la « latin alternative music »,  le groupe ne s’en tient pas à ce genre musical. En fait, il s’agit davantage d’une fusion entre différents styles tels que latino, rock, hip-hop, soul, reggae. « Il y a même certains morceaux plus pop », lâche David, « il n’y a aucun complexe à essayer des choses ! » Le groupe ne se met aucune limite et soigne ses textes qui prônent l’engagement citoyen tout en se penchant sur les imperfections humaines.

© Benoît Dive

Un petit air de Manu Chao… « Je dirais plutôt Mano Negra, le groupe de Manu Chao. Ado, j’ai été marqué par leur musique et je pense que cela a influencé mes compositions. Nous avons d’ailleurs joué avec Manu Chao à Barcelone. C’est quelqu’un de super généreux tant au niveau musical que scénique. Nous avons eu beaucoup de chance de l’avoir rencontré et surtout d’avoir travaillé avec son bassiste pour notre premier CD. »

Pas moins de 200 concerts plus tard, un nouvel album est en préparation. Riche de cette expérience, ils ont affiné leur identité musicale, le travail sur les sons tout en préservant leur propre univers. « Là », enchaine David, « je suis content du son que nous avons trouvé et de l’intention que nous mettons derrière nos chansons. Il y a une recherche de paix intérieure dans notre travail ». Avec des morceaux parfois plus intimistes, un peu moins incisifs que dans leur premier disque, ils ont l’espoir de toucher un autre public. « Le live et le studio sont deux facettes très différentes du métier », poursuit David, « en studio, tu prends du recul… tu façonnes ton son.  Maintenant, il va falloir apprivoiser ces nouvelles compositions pour le live. » Ils espèrent que le public les embarqueront. En tout cas, ils sont très enthousiastes pour 2019 !

© Benoît Dive

Le groupe a aussi pas mal de titres qui ne sont pas enregistrés. Pour le chanteur, il est important que chaque morceau ait sa vie. Donc, ce n’est pas grave si certains ne sont pas sur CD car ils offrent un air nouveau en concert. « De toute façon », enchaine David, « le public peut retrouver la plupart de ces chansons-là sur YouTube ».

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

You may also like
JÉRÔME MARDAGA, ENTRE ENVOLÉE LANCINANTE ET ÉRUPTION VOLCANIQUE
Artiste, Chronique, Concert, Interview, Liège, Musique, reflektor
JÉRÔME MARDAGA, ENTRE ENVOLÉE LANCINANTE ET ÉRUPTION VOLCANIQUE
13 novembre 2018
JEFF DANÈS, UN SECOND SOUFFLE APRÈS « THE VOICE »
Artiste, Interview, Liège, Musique
JEFF DANÈS, UN SECOND SOUFFLE APRÈS « THE VOICE »
24 octobre 2018
LE P’TIT DERNIER DES FESTIVALS LIÉGEOIS
Festival, groupe, Liège, Musique
LE P’TIT DERNIER DES FESTIVALS LIÉGEOIS
20 octobre 2018

X