SAINT PATRICK : RÉPÉTITION GÉNÉRALE

Rédaction : Antoine Grignard // Photographies :  Maëva Brifflot

Pratiquement un an  jour pour jour après une première soirée réussie qui proposait la même affiche, c’est l’heure de ressortir les kilts pour fêter la Saint Patrick en avance avec Celkilt et La Horde au Reflektor. Une fête belgo-française qui a encore une fois tenu ses promesses.

Les régionaux de l’étape, La Horde, ouvrent la soirée avec leur set, comme toujours, garanti 100% fun. Pour la Horde qui débute le concert, le son est d’une qualité et d’une précision peu commune et permet d’apprécier chaque instrument du combo liégeois.

En plein travail sur son prochain album, le groupe en propose déjà plusieurs extraits ce soir. Si « Ikeardruna » avait déjà été révélé sur YouTube (et plaira sans aucun doute aux fans de « Wardruna, Heilung »… et de meubles en kit suédois), « L’Or du Monde » (joué avec un jeune trompettiste invité pour une ambiance très latino) et l’excellent instrumental « 4 4 2 » sont de vrais exclusivités qui donnent très envie d’écouter le prochain opus de La Horde.

Le quartet de la cité ardente, fidèle à sa réputation, ne manque pas d’humour et mêle ses compos originales à des reprises improbables qui font mouche, comme « Porcherie » de Bérurier Noir joué façon reggae ou encore « Rasputin » de Boney M qui vient clore le set… avant un rappel spontané qui voit le groupe interpréter « La Porte » en hommage à Keith Flint de Prodigy. Une très bonne prestation qui prouve que La Horde ne cesse de s’améliorer.

Place à présent aux Français de Celkilt qui débutent leur toute nouvelle tournée ce soir à Liège. Et quel début ! Le groupe dégoupille deux de ses grenades les plus efficaces en entrée avec « Kilt Up ! » et le très populaire Hey ! « What’s Under Your Kilt ? ». La température monte dans la fosse qui s’agite, que ce soit avec les pogos qui ne tardent pas à se créer ou bien grâce aux petites chorégraphies que le combo apprend au public.

Difficile de résister à l’énergie et la générosité qui se dégagent des quatre musiciens et les fans ne se font pas prier pour reprendre les mélodies ultra accrocheuses de « Get the Hell Away » ou « On the Table ». Cette« répétition » de la Saint-Patrick ne serait pas complète sans le tube « Everyday’s St Patrick’s Day » qui est ce soir joué avec un fan nomme Patrick, invité sur scène.

Et alors que la fête ne cesse de monter en intensité – certains membres du public allant jusqu’à ce lancer dans des slams –, on ne voit pas le temps passer et c’est déjà l’heure pour Celkit d’interpréter le dansant « Jjackmacisaac » avant un bien nommé « The Goodbye Song » en rappel. Après cette une heure 40 de celtic punk, il reste un goût d’envie de plus chez tout le monde. Nul doute que ces Français seront encore et toujours bien accueillis si l’envie leur prend de revenir à Liège.

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

© Maëva Brifflot

 

Commentaires

commentaires