BLACK MOUTAIN, UN PREMIER ALBUM POUR DADDY COOKIZ & B.R.C.

Interview : Ludovic Minon // Photos : Dreamers Visuals, Bernard Jaegers

Plus d’un an après la première Live session, Daddy Cookiz & B.R.C. présentent leur 1er album ce jeudi 12 mars 2020 au Reflektor. Black Mountain, c’est un mélange d’électro vaporeuse, de dub atmosphérique et de hip hop incisif. Au delà des étiquettes qui s’éloignent du reggae d’Atomic Spliff, l’album propose un son original, authentique… Et pas moins de 5 titres inédits ! Que demande le peuple ?

Daddy Cookiz chez Primitive Music © Dreamers Visuals
Daddy Cookiz chez Primitive Music © Dreamers Visuals
Daddy Cookiz & B.R.C. - Black Mountain - Release party @ Reflektor, 12 mars 2020
Daddy Cookiz & B.R.C. – Black Mountain
« Un micro, une boîte à rythmes, accompagné de B.R.C.au synthé et au mélodica,
 le nouvel album de DADDY COOKIZ sortira le 12 mars! 
Atmosphère vaporeuse aux basses lourdes, le tout coloré par son flow. 
 Cet album s’annonce Vapor etLo Fi, mêlant Hip-Hop et Dubavec des touches électroniques,
Daddy prouve résolument qu’il n’y a pas qu’une ligne de conduite qui guide ses influences musicales. »

Près d’un an après leur premier concert à Primitive Music, Quatremille vous livre une interview de Daddy Cookiz à l’occasion de la sortie de son album !

« La musique m’a pris par la main, elle m’emmène en ballade / j’ai fait celle-ci dans mon jardin avec un verre de limonade » [Lemonade]

« Parfois j’en dis des conneries dans mes textes ! » rigole Daddy Cookiz. Au-delà des rires, l’authenticité qui se dégage de l’album semble évidente. « Avec Atomic Spliff, on n’était pas toujours d’accord sur tout. Un groupe, c’est plus de monde donc c’est plus difficile à gérer. » explique-t-il. « Ici, je vide mes tripes dans mes textes et personne ne me dit rien. C’est plus intuitif, et plus vrai tout simplement. » Les étiquettes, Cookiz n’aime pas trop ça. Mais puisqu’il en faut, Vapor et Lo Fi sont cités dans la description de Black Mountain. « Lo Fi, ce n’est pas vraiment un style de musique mais plutôt un type de texture » développe-t-il. « Un son marqué par une perte de qualité, qui donne une atmosphère particulière. » « Vapor, ce sont les basses lourdes, filtrées, l’écho… Mais aussi le visuel qui accompagne l’album, le mapping aux couleurs un peu kitsch par exemple. »

« Et on trouve l’inspiration dans la Karmeliet » [Black Moutain]

Avec un mapping néon-rose et mauve, et leur passif dans leur groupe Atomic Spliff, Daddy Cookiz & B.R.C. sont facilement identifiables par le public liégeois. « Le projet ne se limite pas à la musique. On a pas mal bossé sur une identité visuelle cohérente avec l’ensemble » développe Daddy Cookiz. « Pour nos concerts, on débarque avec Haroun Baxter Lewis qui s’occupe du mapping. » Pour Haroun comme pour le reste, l’équipe qui entoure le MC fléronnais est composée d’amis proches. « Tant qu’il y a la famille et les potos, moi ça va ! »

« Big up aux enfants des terrils, de la campagne ou de la ville ! Liège, je suis toujours là c’est bizarre, on s’habitue au blizzard… » [Califorme]

Quand on cite un de ses textes, Daddy Cookiz sourit. « L’album s’appelle Black Mountain en référence au terril de Retinne, près de chez moi » explique-t-il. « La Wallonie c’est un peu un pays de terrils, autour desquels se sont développés les quartiers ouvriers. J’ai un EP Black Moutain, le studio Black Moutain, et maintenant l’album Black Mountain. » Il faut dire que le MC n’est pas peu fier d’être Liégeois. « Le Belge se comporte parfois comme s’il n’avait pas confiance en sa propre culture (…) » nous confiait-il lors de son concert à Primitive Music.

Daddy Cookiz & B.R.C. @ Austral Boreal 2019