BJ SCOTT OU LA CROISÉE DES CHEMINS…

Interview: Cécile Botton / Photos : Giuseppe Cordaro & Santina Vaccalluzzo

Dans le cadre de la Croch’Night, Quatremille a eu l’occasion de rencontrer Beverly Jo Scott. Personne engagée, soucieuse des autres, nous vous livrons ses confidences empreintes de son franc-parler habituel.

© Giuseppe Cordaro

Il est déjà près de deux heures du matin lorsque BJ Scott se prête au jeu de l’interview. Impossible de démarrer sans un petit détour par « The Voice ». Cette émission l’a exposée à un tout autre public. « C’est tout à fait différent sur un petit écran », explique-t-elle, « tu entres dans le living de Monsieur et Madame… et peu à peu, les téléspectateurs se sont appropriés d’une image qui me va bien. » À travers l’émission, BJ nous a offert un nouveau visage où taquineries, râleries et exigence font bon ménage. « Qui aime bien, châtie bien ! » lâche-t-elle en boutade. « D’ailleurs, c’est une expérience très riche qui m’a donné l’opportunité de montrer d’autres facettes de ma personnalité », poursuit-elle, « surtout celles qu’on ne peut voir sur la scène d’un concert. »

© Santina Vaccalluzzo

Plus d’un ont été surpris lorsque la RTBF a annoncé que BJ Scott quittait le fauteuil rouge des coachs. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? À l’aube de ses soixante printemps, l’artiste se veut réaliste par rapport à sa carrière musicale. Sans arrêter de chanter, elle envisage ses concerts de manière différente et émet le souhait d’embrasser ces dix prochaines années autrement. Notamment en développant sa deuxième passion, la cuisine ! « Je suis en train d’écrire un petit livre de cuisine autobiographique », confie la chanteuse, « dans lequel je mélange la cuisine de mon pays, le Sud des Etats-Unis, et ce que je peux trouver ici en Belgique. » Néanmoins, cela doit rester léger, ludique et musical. « It’s a cooking music book ! », conclut-elle. Pour l’artiste, la musique passe autant par la cuisine que par la scène et ce quelque soit le pays ! Les deux sont indissociables… « Regarde ici, c’est la fête, … on attend deux choses : d’abord, écouter de la musique et puis, manger et boire de bonnes choses. » Qui sait… dans quelques temps, BJ vous proposera peut-être de venir cuisiner et chanter chez vous ? 

© Giuseppe Cordaro

Par ailleurs, le coaching lui tient particulièrement à cœur. Elle n’a jamais cherché à être une pop star, mais a juste envie de partager la musique qu’elle aime tout en donnant un coup de main aux plus jeunes. Depuis de nombreuses années, elle travaille dans ce domaine en Flandre où les gens lui font confiance. « Je fais avancer ceux qui veulent chanter ou écrire en anglais », explique-t-elle, « du reste, je suis plus douée pour aider les autres. » Lorsque la RTBF lui demande de participer à l’émission, elle accepte à une seule condition : celle de faire réellement son travail. « Je ne voulais pas être potiche », poursuit-elle, « bon, de temps en temps, ils ont souffert car quand je pète un câble… » En outre, elle continue à suivre différents participants de l’émission. Actuellement, elle s’occupe de Jeff Danès. Elle essaie de l’aider à tracer son chemin … et à lever le pied aussi ! Un peu comme une maman, elle veille sur sa voix très fatiguée vu le nombre de concerts prestés ces derniers temps. « Le succès du télé-crochet a beaucoup de retombées positives pour les participants, c’est génial ! », lâche BJ.

© Santina Vaccalluzzo

Autre facette, autre engagement ! Depuis 4 ou 5 ans, BJ est ambassadrice de Pink Ribbon. Touchée de près par cette maladie, elle participe à différents événements visant à soutenir aussi bien la recherche contre le cancer que les malades. C’est ainsi qu’elle s’est rendue à Nieuport où l’asbl Saling for Life/un voilier contre le cancer rejointe par l’association By Amel & Isa organisent des voyages en mer pour les battants. « J’ai perdu mon jeune frère, ma maman, des copines », explique-t-elle, « alors j’ai envie de frapper fort à ma façon, je peux mettre des gants de boxe si je veux et fracasser cette maladie de m… Il faut être là pour aider les gens à se battre. »

© Saling For Life

C’est ici que le rideau retombe sur une BJ Scott fatiguée, mais ravie d’être parmi nous. « Après le concert de Bruxelles à l’énergie débordante, cette ambiance chaleureuse et intime est une excellente façon de décompresser ! », conclut la chanteuse.

 

Commentaires

commentaires