BATTLE LEAGUE OF LIEGE: LE HIP-HOP A L’HONNEUR

Photographies © Laurenne Makubikua
Chronique > Laurenne Makubikua

 

 

 

 

 

Il y a peu, Quatremille s’est rendu à la Battle League of Liège organisée par l’ASBL Alliance Urbaine à l’Espace Georges Truffaut. Voici notre compte-rendu! 

 

 

 

 

 

La Battle League of Liège, c’était une centaine de spectateurs, une trentaine de participants, seulement seize présélectionnés et deux catégories de battles pour les départager. Cette première édition était organisée ce dimanche 16 avril par l’ASBL Alliance Urbaine à l’Espace Georges Truffaut à Droixhe. La battle se voulait pour les grands et les petits, puisque divisée en deux catégories. La première reprenait les seize meilleurs danseurs de plus de 16 ans. La deuxième était composée de neuf danseurs de moins de 16 ans.

Lors de cette battle, les danseurs venaient de partout en Belgique. Certains étaient originaires des pays limitrophes que sont la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. Enfin, d’autres venaient d’encore plus loin. Ainsi, les couleurs du Portugal étaient représentées. Ces danseurs se sont affrontés pour remporter la coquette somme de 200 euros dans la catégorie plus de 16 ans. Les moins de 16 ans se disputaient un chèque de 100 euros.

Pour sélectionner les meilleurs danseurs, trois juges. Pdee, venu d’Allemagne pour l’occasion. Samantha Mavinga danseuse emblématique de la cité ardente. Et enfin, Baloo, une figure importante dans le mouvement hip-hop en Belgique. Tous trois ont un palmarès en matière de battles qui leur permettra de mener au mieux leur mission de jury.

Les présélections débutent avec, pour fond de toile, la pression et l’envie d’arriver aux battles. L’ambiance générale s’échauffe à mesure que les battles arrivent et s’enchaînent sur d’excellents mixes de DJ Pika. Les talents s’affrontent et les émotions des danseurs se dessinent sur leur visage. On sent de la déception pour ceux qui ne sont pas repris. De la joie pour ceux qui pourront poursuivre. Mais surtout, un bon esprit dans la victoire comme dans la défaite entre danseurs. On s’encourage, on s’applaudit, on s’enlace, on rit ensemble… À croire que l’important reste toujours de participer.

Dans la salle, un crew bien connu du milieu des battles à Liège est présent. Instigateurs, d’ailleurs, des battles de danse à Liège, le crew BBF 2.0 était présent. Le crew de krumpeurs, non content de pouvoir participer à la battle en tant que telle, a su offrir quelques freestyles krump au public. Ils ont ensuite affronté d’autres danseurs et les juges Baloo et Pdee dans une atmosphère électrique.

Dans cet état de transe et de danse enivrante, les noms des grands gagnants retentissent enfin. Fleur, venue de Maastricht avec ses parents pour l’occasion, remporte la battle kidz. Du haut de ses 8 ans, sa force est surement dans son énergie, sa créativité lors des freestyles et sa grande technique malgré son jeune âge. Enfin, du côté adulte, c’est le danseur Idriss de Bruxelles qui remportera une finale où les talents sont tellement au coude à coude que les juges ne parviennent pas à les départager. Ce n’est qu’au second tour qu’Idriss ressortira grand vainqueur de la battle.

C’est une première édition que l’on peut qualifier de réussie, tant par le niveau des danseurs et juges, par le nombre de personnes présentes ce jour-là et par l’organisation qui a su faire face à quelques aléas du direct dans un grand professionnalisme. Les danseurs peuvent remercier Alliance Urbaine pour ce genre d’initiatives qui les mettent à l’honneur. Et, nous, spectateurs, on ne peut que soutenir ce genre de projets pour que Liège continue de faire bouger les choses dans lunivers de la danse underground.

 

 

 

 

 

Quelques photos pour se remettre dans l’ambiance!

     

     

     

     

 

 

 

 

On like, on partage, et on jette un oeil à la page de Battle HIP HOP « League of Liège »!

Commentaires

commentaires