AU-DELÀ DES GENRES, VIS TA VIE !

Carte blanche à Cécile Botton

Chroniqueuse à Quatremille depuis deux ans et demi, j’avais envie, à l’issue du festival Voix de Femmes, de rédiger une carte blanche. Mon choix s’est arrêté sur le slam, une porte ouverte pour la voix des femmes ! Un partage d’expérience… Un atelier animé par Lisette Lombé au Point Culture ce mardi 29 octobre.

Dans un monde où la violence et l’intolérance font rage, le slam est un parfait exutoire. Quoi de mieux que dire l’urgence à travers les mots dans un climat de respect et de bienveillance ! Ouvert à tous, au-delà des genres, de la culture, de l’âge, il invite à dire mais surtout à écouter… 3 minutes d’expression pour 97% d’écoute. Une communion profonde renforçant la confiance et l’estime de chacun ! Dire avec ses tripes, c’est envoyer des ondes positives, booster son énergie ! Vis ta vie, slamé à l’atelier… Une urgence que je vous partage :

Tu penses trop, tu rumines, 
Ressasse sans cesse ton passé
Oublie, oublie, vis ta vie
Ton passé ne changera pas
Accepte-le, deviens qui tu es
Ose jeter le regard des autres
Délivre-toi de tout jugement
Reconnecte-toi au présent
Oublie, les besoins clé sur porte
Imposés par notre société
Place tes sens en éveil…
Souffle du vent dans tes oreilles
Chaleur du soleil sur ta peau
Ciel changeant, jeu de lumière
Savoure ces instants furtifs
Emplis d’une légèreté
Ô combien magique

Une connexion totale au présent
Emplie d’instants de solitude
Mettant en pause, cette société galopante
Entre parenthèse ta surconsommation
Dans cette société de moutons

En perte de sens
Provoquant sans cesse de nouveaux besoins

Tu t’enlises dans des futilités
La norme te ronge l’esprit
Formatée, tu en oublies ton âme
La peur du jugement
T’empêche de casser les codes
Ces normes, au comble de l’ironie
Ces normes, chargées d’ absurde
Te tuent à petit feu

Tu brûles tes dernières cartouches
C’est le burn-out,
Tu rames à contre-courant
Tu souffres du regard des autres
Une seule solution,
Vis te vie au travers tes passions
Oublie ces regards,
Reconnecte-toi aux joies de la nature,
Aux bonheurs simples de la vie

Profite de ces petits instants magiques
qui nous sont offerts chaque jour !


En guise de note finale, je terminerai avec le refrain d’une composition personnelle intitulée « Suffragettes de l’oubli ». Aujourd’hui, on a tendance à oublier le combat qui fut mené par ces femmes pour obtenir les libertés qui emplissent notre quotidien. Depuis quelques temps, dans notre monde occidental, la condition de la femme régresse de manière insidieuse, droit à l’avortement, retour à la famille traditionnelle, sans oublier sur les discriminations salariales et professionnelles… Quoiqu’il en soit, la vigilance est de mise, alors :

Attention aux politiques               
Si le dogme mène la danse

Toute raison s’envolera        
Laissant place au fanatisme       
Bouge-toi le cul, si tu ne veux pas                            
que la trappe te claque en pleine gueule !

Commentaires

commentaires