APRILE, FROM HEAVEN ,

UN VOYAGE AU-DESSUS DES NUAGES

Rédaction & Photos : Juliette Reip

Ce mercredi 13 avril, le chanteur Aprile a révélé neuf titres de son premier album From Heaven lors de sa release party au Reflektor. Entre sonorités groovy, pop et électro, il nous a partagé son univers : un instant joyeux, simple, naturel et intimiste face à un public bouillant. Pour sa sortie le 22 avril, cet opus promet une échappée dansante et colorée.

© Juliette Reip

Aprile, de son vrai nom Nicolas Donnay est un artiste liégeois qui a sorti son premier titre Cheap Chick en 2015. Après 5 années où il expérimente sa musique, arrive un premier EP Giving up time en 2020. Aujourd’hui, il revient avec un premier album From heaven. Très éclectique tant dans le style que dans ses inspirations, Aprile nous invite dans son propre univers. Dans son album, Aprile nous écrit depuis le « paradis », une allégorie de l’accomplissement personnel : être là où il a besoin d’être, surmonter les difficultés et se sentir à sa place.

« Dans l’album, la première partie reflète le questionnement, les doutes et au milieu il y a un interlude qui s’appelle « le réveil ». Elle fait référence à mon père qui s’est fait opérer à cœur ouvert quand il avait 12 ans et qui a survécu. Dans la famille, on dit qu’il est béni des dieux, même si on n’est pas particulièrement catholiques on définit ça comme un miracle, qu’on lui ait donné une deuxième chance de vivre. Mon album s’appelle From Heaven et cette histoire donne un sens à ce que j’ai envie de raconter. La première chanson, Keep us from heaven parle justement de ce qui nous empêche d’atteindre le « paradis », d’être heureux. Après cet interlude, l’album a un côté mood plus positif. Il parle de lâcher-prise, de planer au-dessus des nuages… C’est une façon pour moi de dire « ça y est, j’y suis arrivé et je vous parle du paradis » explique l’artiste liégeois.
© Juliette Reip

Ce nouvel opus lui aura demandé beaucoup de travail en amont. Après, trois singles, un quatrième sortira en même temps que l’album. « On a bossé dessus pendant 2 ans, ça nous a demandé beaucoup d’énergie et beaucoup d’émotions, qu’elles soient positives ou négatives » confie le chanteur. En effet, à la première écoute, nous découvrons une mélancolie nouvelle, moins présente lors de ses premiers projets.

« J’ai un côté sombre et un côté solaire et je pense que ça se ressent dans ma musique. Certaines chansons vont avoir une musique très enjouée et des paroles qui le sont beaucoup moins. Même dans ma personnalité ça se ressent, je peux être très souriant dans la vie et en même temps me poser énormément de questions et forcément ça se répercute dans ma musique » précise-t-il.

Debout au premier rang du Reflektor, on est face à un artiste talentueux à l’énergie communicative. Généreux envers son public, Aprile se déchaine et chante avec son cœur et ses tripes… et ça se ressent ! Après quelques minutes, la chanteuse marseillaise Ehla fait son entrée sur scène. Sa voix douce et envoutante nous enveloppe dans le titre La lumière qu’elle partage avec l’artiste.

« Ehla m’a pas mal rassuré et encouragé, ça fait du bien parfois venant dartistes qui sont plus développés que nous. J’étais super heureux qu’elle accepte cette collaboration. La musique, cest un univers assez instable. Parfois, on doute beaucoup et puis à chaque bonne nouvelle, à chaque encouragement, on sent qu’on avance et on est reboosté » confie Nicolas Donnay.

Le concert s’est terminé dans une ambiance électrique, avec un public comblé, et un Aprile plus souriant que jamais. Une première réussite pour ce nouveau projet. On lui souhaite, le début d’une belle histoire.

Envie de plus….

Retrouvez Aprile : le 29.04 au Pop Up (Paris), le16.06 au TBC (Paris), le 19.06 au TBC (Bxl), le 17.07 aux belles rives (Caen), le 21.07 aux Franco de Spa et le 07.08 à Ronquières