Liège

A PROPOS D’ŒIL ET DE PAILLE

A PROPOS D’ŒIL ET DE PAILLE

Interview : Julie Hanique

Après une année d’intenses activités de création en Outremeuse, mais aussi d’événements en tous genres ouverts au public, les ateliers nomades Rhiz[H]ome vont bientôt se replier afin de se redéployer dans le centre de Liège. Simon Somma, sculpteur et référent de ce projet, marque ce moment charnière en se lançant dans la performance et en présentant une carte blanche avec le soutien des musiciens de l’Œil Kollectif.

 Quatremille : Bonjour, Simon ! Une punchline ou une petite devise pour cette séquence d’événements ?

Simon Somma : Je ne sais pas… Ça viendra sans doute en cours d’interview.

Q : Qui es-tu ?

S : Je suis plasticien et, en parallèle, je me mets souvent au service d’autres artistes ou projets, car je maitrise différentes techniques de sculpture. Je suis aussi artiste référent à Rhiz[H]ome. Et, bientôt, je vais expérimenter la performance.

Q : Peux-tu expliquer le concept de Rhiz[H]ome ?

S : C’est récupérer temporairement de lieux inusités pour y installer des ateliers qui seront mis à la disposition d’artistes résidents pour quelques mois. En rassemblant des créateurs de différents horizons et disciplines, ces espaces participent à une nouvelle dynamique culturelle dans le quartier.

Q : Où se trouvent ces ateliers nomades en ce moment ?

S : Aux numéros 32 et 34 rue Puits-en-Sock, en Outremeuse. Mais ils déménagent cet été dans le centre car ces bâtiments, gérés par la Régie foncière de la Ville de Liège, vont être intégralement restaurés. Il nous reste donc un gros mois dans ce lieu où nous avons beaucoup expérimenté. J’aimerais finir en beauté et proposer une séquence de trois événements avec l’Œil Kollectif. Il s’agit d’une grande carte blanche répartie sur trois jours : le jeudi 21/6, le vendredi 29/6 et le jeudi 5/7.

Q : Ces dates ne sont-elles pas déjà surchargées, avec les Fêtes de la Musique et les 48h de la Fessée notamment ?

S : Non, tout ça est complémentaire. Ce que nous proposons, c’est une formule très ouverte, un free-space de 14 à 22h. Donc, les portes seront ouvertes et les performances se succèderont de manière ponctuelle. Quoi qu’il arrive, de 16 à 22h, l’Œil Kollectif, un band à géométrie variable qui rassemble entre 5 et 35 musiciens professionnels, propose une atmosphère musicale propre, parfois proche du bruitisme. Ce sera un moment d’expérimentation où se mêlent arts plastiques, danse, poésie, musique, … Nous ne voulons pas boucler la programmation trop vite. L’invitation reste ouverte aux performers qui souhaiteraient proposer quelque chose dans ce contexte. C’est complètement libre. Bien sûr, il y a des artistes qui sont prévus dès le départ, comme MC Vol au Vent ou la plasticienne Caroline Purgal, … Mais il reste de la place pour d’autres. Ça partira un peu dans tous les sens. L’Œil Kollectif se fait une réelle joie d’investir l’espace en mode marathon musical ; chaque date est orchestrée par un musicien qui créera sa propre ambiance. C’est un test, nous avons envie de greffer ensemble des sonorités et des performances, de voir comment des artistes peuvent réagir avec une musique aléatoire.

Q : Ce sera aussi l’occasion de rencontrer d’autres créateurs qui travaillent au quotidien dans les ateliers de  Rhiz[H]ome ?

S : Ils sont bien sûr tous invités à participer. Certains vont exposer leur travail et pourront aussi peindre en direct. Au 32, venez découvrir Hussein Beddey, un peintre irakien très productif qui approfondit sa recherche dans l’abstraction. C’est le voisin d’atelier de Benjamin Delmal, dit StarOne qui, lui, propose une patte plus graphique, plus proche du graff et du street art, et ce, avec énormément de références aux comics.

Q : Qui est le bienvenu à part les artistes impliqués ?

S : Tout le monde qu’il soit habitué ou non à ce genre d’événement. Nous ne pouvons qu’encourager les curieux à passer la porte, pour un court moment ou une durée plus longue. Un bar sera ouvert, ils seront bien accueillis. Nous attendons énormément de passage.

Q : D’où vient le nom de l’événement « L’Œil Kollectif & La Paille » ?

S : On n’a rien trouvé de mieux. Il y a les expressions « voir la paille dans l’œil de son voisin et pas la poutre dans le sien », « le feu de paille », le côté festif… Je trouve que ça va très bien avec l’Œil Kollectif.

Q : Alors, tu as trouvé une devise, une baseline ?

S : Attends… « L’action se nourrit d’expériences nouvelles ! »

Retrouvez l’événement sur FB : https://www.facebook.com/events/1874281855967396/

Pour plus d’infos sur les ateliers Rhiz[H]ome du Comptoir des Ressources Créatives : http://www.comptoirdesressourcescreatives.be/le-comptoir/liege/espaces-de-creation/rhiz-h-ome

www.loeilkollectif.com




Commentaires

commentaires

You may also like
QUAND LIÈGE TOURNE AU RYTHME DU FIFCL
Festival International du Film de Comédie de Liège, Liège
QUAND LIÈGE TOURNE AU RYTHME DU FIFCL
13 novembre 2018
JÉRÔME MARDAGA, ENTRE ENVOLÉE LANCINANTE ET ÉRUPTION VOLCANIQUE
Artiste, Chronique, Concert, Interview, Liège, Musique, reflektor
JÉRÔME MARDAGA, ENTRE ENVOLÉE LANCINANTE ET ÉRUPTION VOLCANIQUE
13 novembre 2018
LE DEB FEST’, UNE HISTOIRE QUI POURRAIT DURER
Chronique, Festival, Liège
LE DEB FEST’, UNE HISTOIRE QUI POURRAIT DURER
12 novembre 2018

X