SE-ACH ET LE STYLE ANGLO-LIÉGEOIS

Photographies © Donna Photography © Lorène M. Art Photography
Interview > Tom Foguenne
Rédaction > Thomas Renauld et Eugénie Baharloo

 

 

 

Quatremille a rencontré Cassandra Hocheit, créatrice et directrice artistique de la marque liégeoise Sé-Ach ! Elle a répondu à nos questions et on vous laisse découvrir ce qu’elle a à nous dire !

 

 

 

Quatremille : Pourquoi Sé-Ach ?

Sé-Ach : SÉ-ACH est un clin d’œil à mes initiales (Cassandra Hocheit) Je ne voulais pas mettre directement mon nom, je préférais que ce soit plus subtil.

 

Quatremille : Comment définirais-tu ton projet (influences/activité/objectifs) ?

Sé-Ach : Mon influence principale est l’Angleterre. Surtout Londres, les gens m’inspirent beaucoup là-bas ! Je suis inspirée par les réseaux sociaux, c’est à dire les looks qu’on peut y retrouver mais surtout le style propre aux Londoniens. Ce que j’adore, c’est qu’il y a de tout ! Ce n’est pas comme à Liège. À Londres, on peut voir des gens vraiment très différents, avec parfois des looks complètement fous et c’est ça que j’aime ! C’est super inspirant. Mon objectif principal est d’ouvrir un e-shop pour pouvoir vendre mes pièces. Je ne veux pas voir trop grand trop rapidement, c’est pour cette raison que je ne pense pas directement fonctionner par saisons. Je vais plutôt fonctionner par collections-capsules au début. Beaucoup de jeunes créateurs se plantent en visant trop haut dès le début, donc je veux vraiment avancer à mon rythme !

 

Quatremille : Que dire de la scène Mode liégeoise ?

Sé-Ach : Honnêtement, j’ai toujours rêvé de vivre ailleurs. Surtout niveau mode, je trouve qu’on est vraiment très limité ici ! Tout ce qui m’inspire vient d’ailleurs. J’adore les marques comme Discount Universe et VETEMENTS. Ce sont deux styles complètement différents mais c’est ce que j’aime ! Mixer l’oversize, le masculin avec des tissus hyper girly. Je trouve qu’à Liège, on est vite jugé. Les gens ne comprennent pas toujours les tendances et je trouve ça dommage ! J’aimerais vraiment apporter ce côté fou et libre qu’on peut retrouver dans des villes comme Londres et montrer aux Liégeoises qu’on peut porter des pièces quatre fois sa taille, avoir les cheveux multicolores en restant stylé ! Maintenant, je trouve que la mode belge est de plus en plus mise en avant et je trouve que c’est important car il y a des talents en Belgique comme partout dans le monde et il était temps de le faire savoir. La mode belge est de plus en plus crédible à l’international et c’est super pour nous !

 

Quatremille : Qu’est-ce que Liège a apporté dans la construction de ton projet (tremplins/ freins) ?

Sé-Ach : Je dirais que c’est plutôt un frein. Comme je l’ai dit, la mode à Liège est souvent compliquée. Certaines tendances sont incomprises ! Dès que l’on porte quelque chose d’un peu trop excentrique, on est fort jugé. Quelques-unes de mes amies n’osent parfois pas porter certains vêtements de peur d’être dévisagées et je trouve ça dommage ! Alors que le principal est d’être bien dans sa peau et ses vêtements. Même si la Belgique est mise en avant aujourd’hui, à Liège, niveau mode, ça reste compliqué… Donc il faut bosser deux fois plus pour se faire remarquer ! Je pense que pour réussir ici, il faut absolument se bouger et faire ses preuves, ce qui n’est pas évident.

 

Quatremille : Tu as collaboré avec Alice On the Roof. Que retenir de cette expérience ?

Sé-Ach : Concernant Alice On The Roof, c’était une super expérience. On a plus ou moins le même âge donc ça aide beaucoup parce qu’on se comprend plus vite et c’est une fille super ! Bosser avec elle est un réel plaisir et, en plus, le monde de la scène m’a toujours fasciné, donc ce n’est que du positif pour moi.

 

Quatremille : Si tu pouvais créer une tenue pour une star internationale, qui choisirais-tu ? Fais-toi rêver !

Sé-Ach : Si je pouvais créer une tenue pour une star internationale, je ne saurais pas en choisir une, car il y en a deux que j’ai toujours rêvé d’habiller ! D’abord Rihanna, parce que j’adore son style et elle m’inspire beaucoup. J’ai adoré ses collections Fenty pour Puma ! Et pour la deuxième, ce serait Sia. Je suis très sensible à son univers musical, et c’est important pour moi de créer pour des personnes que j’admire ! Donc j’en choisirais deux. Une pour son style vestimentaire, l’autre pour son univers musical.

 

Quatremille : Tu es plutôt robe en viande de Lady Gaga ou veste en croco de Florent Pagny (obligée de choisir !) ?

Sé-Ach : Aucun des deux, je suis désolée ! Je ne saurais pas choisir entre les deux car je suis tout simplement contre la maltraitance des animaux. J’adore la fausse fourrure, c’est sûr, mais jamais je n’utiliserais des matériaux provenant des animaux.

 

Quatremille : Quelles actualités à venir pour Sé-Ach ?

Sé-Ach : Actuellement, je travaille sur plusieurs projets en même temps ; projets sur lesquels je ne peux pas trop en dire pour le moment. Néanmoins, j’ai une nouvelle collection en préparation et ce qui est sûr, c’est que je continuerai à faire des collaborations ! Ma priorité pour 2017 est d’ouvrir un e-shop.

 

 

Quelques photos de ses travaux :

 

 

On like, on partage et on jette un oeil à la page facebook de Sé-Ach !

Commentaires

commentaires